Shebab 1

Responsables du massacre commis jeudi dans une université kenyane, les shebab sont des islamistes somaliens qui ont fait allégeance à Al-Qaïda. Ils multiplient les attaques au Kenya depuis l'intervention de ce pays en Somalie en 2011.

Qui sont les shebab ?

Il s'agit d'un mouvement islamo-nationaliste somalien, qui combat le gouvernement somalien -ou du moins ce qui en reste- soutenu par la communauté internationale.

Le nom complet des shebab est Haraka al-shebab el-moudjahidin (en arabe "le mouvement des jeunes moudjahidin" ou "le mouvement de la jeunesse moudjahidin"). Ce sont donc principalement de jeunes combattants djihadistes -ils sont aujourd'hui estimés entre 5.000 et 9.000 - qui refusent toute ingérence extérieure en Somalie et rejettent tout ce qui n'est pas lié à l'islam.

Le mouvement shebab s'est tout d'abord construit en récupérant une grande partie des jeunes militants des "Tribunaux islamiques" qui ont occupé Mogadiscio, la capitale, et le sud de la Somalie courant 2006 avant d'en être expulsés quelques mois plus tard par l'intervention menée par l'Ethiopie.

Après plusieurs réorganisations et scissions, le mouvement a ensuite été repris et plus ou moins structuré par des combattants étrangers venus de la Péninsule arabique et du Soudan ainsi que par des djihadistes au profil plus classique. C'est la première fois que des étrangers ont d'ailleurs réussi à s'acclimater à la logique des clans somaliens. Après des succès initiaux, les shebab ont été chassés de Mogadiscio en août 2011 par la Force de l'Union africaine (Amisom).

Quels territoires contrôlent-t-ils ?

Depuis 2011, ils ont été contraints d'abandonner progressivement la totalité de leurs bastions. Ils continuent toutefois de contrôler de vastes zones rurales et restent la principale menace pour la paix en Somalie, privilégiant désormais opérations de guérilla et attentats-suicides. L'attentat le plus meurtrier de ces dernières années, le 4 octobre 2011 contre un complexe ministériel à Mogadiscio, a fait au moins 82 morts.

A qui les Shebab sont-ils liés ?

A la fin des années 2000, les shebab ont fait allégeance à Al-Qaïda, alors qu'Oussama ben Laden était toujours vivant. Ils ont ensuite été intégrés à l'organisation en 2012. Depuis la mort en septembre 2014 d'Ahmed Abdi Godane, tué dans une frappe américaine, leur chef est Ahmed Umar Abou Oubaïda, resté loyal à la nébuleuse Al-Qaïda. Mais d'autres figures-clés du mouvement militeraient désormais pour un rapprochement avec l'État islamique (EI).

Outre la Somalie, dans quels pays agissent les shebab ?

Ils ont mené ces dernières années des opérations dans les pays voisins comme le Kenya, Djibouti et l'Ouganda, en représailles à leur implication militaire en Somalie.

Au Kenya, leur principale cible, ils avaient notamment mené l'attaque, beaucoup plus médiatisée que celle de jeudi à l'Université de Garissa, contre le centre commercial Westgate de Nairobi, la capitale, en septembre 2013. L'assaut avait duré quatre jours et avait fait 67 morts.

La France fait-elle partie des cibles des shebab ?

Le 14 juillet 2009, ils ont enlevé à Mogadiscio deux agents de la DGSE, qui se faisaient passer pour des journalistes. L'un deux s'est échappé quelques mois plus tard. Le second, "Denis Allex", est mort lors du raid mené par l'armée française pour le libérer en janvier 2013.

Entre-temps, les shebab avaient enlevé Marie Dedieu au Kenya en septembre 2011. Elle était morte un mois plus tard en Somalie.

Le 03/04/2015

LCI