Bay Nicolas FN

Communiqué de Presse de Nicolas Bay, Secrétaire général du Front National, Député français au Parlement européen du 08/04/2015

Samedi dernier, invité du rassemblement annuel organisé par l’Union des Organisations Islamiques de France (UOIF), le président  du Conseil Français du Culte Musulman (CFCM) et recteur de la Grande mosquée de Paris Dalil Boubakeur avait réclamé le doublement du nombre de mosquées en France dans les deux années à venir. Ce lundi sur Europe 1, c’est cette fois-ci Amar Lasfar, président de l’UOIF, qui a étalé ses revendications.

Le président de l’UOIF a ainsi réclamé des « mosquées avec pignon sur rue » et même des « mosquées cathédrales ». La référence aux cathédrales chrétiennes peut être vue à la fois comme une référence à leur taille et à leur dimension symbolique : la cathédrale étant traditionnellement le siège de l’évêché. De telles demandes, venant d’une organisation notoirement liée aux Frères Musulmans et même classée parmi les organisations frayant avec le terrorisme par les Émirats Arabes Unis, ont de quoi inquiéter.

Alors que l’on pourrait s’attendre à davantage de retenue après les attaques menées par des islamistes radicaux dans notre pays et à l’étranger, on assiste tout au contraire à une montée des revendications, s’appuyant directement sur le communautarisme que l’immigration massive et l’absence de politique d’assimilation ont engendré dans notre pays. Avec la naïveté ou la complicité de certains (c’est Nicolas Sarkozy qui a fait de l’UOIF, et donc des Frères Musulmans, un partenaire privilégié de l’État au sein du CFCM), on voit même des islamistes – ceux de l’UOIF – prétendant se poser en rempart contre d’autres islamistes – les salafistes. Pourtant, les financiers des uns comme des autres, finançant des mosquées comme ils financent le djihad dans d’autres pays, sont souvent les mêmes : le Qatar et l’Arabie Saoudite.

Alors qu’un sondage Ifop-Valeurs Actuelles vient de rappeler que 45% des Français étaient opposés à la construction de nouvelles mosquées37% seulement s’y déclarant favorables, le Front National demande à nouveau au gouvernement de geler tout projet de construction de nouvelles mosquées.

Un moratoire est en effet indispensable jusqu’à ce que l’État soit en mesure d’imposer des critères de transparence écartant tout financement public ou étranger et garantissant tout autant le respect du principe de laïcité que des valeurs fondant notre identité.

Front National