Briois officiel

Communiqué de presse de Steeve Briois, Vice-président du Front National, Maire d’Hénin Beaumont et député européen du 13/04/2015

La Cour des comptes vient de publier un rapport Choc qui dénonce la gestion calamiteuse du droit d’asile. Après le rapport publié par l’agence Frontex qui faisait état d’une explosion des entrées illégales sur le continent européen, la Cour des comptes vient confirmer que l’immigration massive est une réalité anxiogène qui pénètre notamment par les canaux du droit d’asile.

Sur 66 251 dossiers d’asile déposés en 2013, 75% des demandeurs ont été déboutés. Or seulement 1% de ces déboutés, ont effectivement été expulsés du territoire français, ce qui confirme la présence durable de milliers de clandestins en France. Concernant la charge financière que pèse la politique du droit d’asile sur les comptes publics, là aussi les révélations sont fracassantes : pour l’année 2013, celle-ci a coûté 2 milliards d’euros comprenant notamment une facture de plus de 768 millions d’euros pour l’hébergement ! Ce véritable scandale doit être connu de tous pour ouvrir le procès de la politique d’immigration ultra laxiste menée par Nicolas Sarkozy et François Hollande.

Par ailleurs, le réquisitoire dressé par la Cour des comptes rejoint sur de nombreux points les analyses et les propositions formulées par le Front National. En effet, les magistrats réclament dans leur rapport : « d’étudier le rétablissement du placement en rétention administrative », « de réduire le montant des allocations mensuelles versées aux demandeurs d’asile », mais aussi « d’exécuter les obligations de quitter le territoire français pour les personnes déboutées » et enfin de « revenir sur l’inconditionnalité de l’accueil des déboutés sans domicile ». Nous rajouterons simplement qu’il faut mettre un terme définitif à la politique d’immigration massive et restreindre considérablement le droit d’asile.

Le Front National se félicite de la franchise et de la lucidité qui animent les magistrats de la Cour des comptes, plus préoccupés par ma bonne tenue des comptes publics, que par la soumission au politiquement correct de l’UMPS.

Front National