Hollande mai 2013

Invité hier de l’émission Le Supplément de Canal+, le chef de l’Etat a affirmé que Marine Le Pen parle «comme un tract du Parti communiste des années 70». Les membres du Front de gauche et du Parti communiste exigent des excuses.

La comparaison qui ne fait pas plaisir à l’extrême-gauche

La comparaison du chef de l’Etat est restée en travers de la gorge de nombreux communistes. Invité hier d’une émission spéciale de deux heures sur Canal+, François Hollande s’est exprimé sur de nombreux sujets. Mais une petite phrase a fâché ses anciens alliés : le chef de l’Etat a affirmé que Marine Le Pen «parle comme un tract du Parti communiste des années 70 (…) sauf que le Parti communiste, il ne demandait pas qu'on chasse les étrangers, qu'on fasse la chasse aux pauvres».

Cette petite phrase a provoqué une colère rouge chez de nombreux responsables communistes. Pierre Laurent, numéro deux du PCF, a exigé hier soir et ce matin sur France2 des «excuses publiques» de la part du président de la République. Le porte-parole du PCF, Olivier Dartigolles, a écrit sur twitter : «Quand Hollande compare le FN au 'PCF des années 70', sa faute est double. À l'égard des militantes et militants communistes. Mais c'est aussi une lâcheté intellectuelle face au FN d'aujourd'hui». L’adjoint communiste à la mairie de Paris Ian Brossat a également montré son désaccord : «la comparaison que Hollande vient de faire entre le FN et le PCF des années 70 est indigne et inepte (…) en parlant ainsi, Hollande contribue à dédiaboliser encore un peu plus le FN. C'est une faute politique et une faute morale» a-t-il écrit.  

Jean-Luc Mélenchon, lui aussi, a tenu à réagir : «en insultant le Parti communiste des années 70, François Hollande oublie que c'était alors le programme commun qui conduisit à la grande victoire de 1981». Une chose est sûre : cette petite phrase devrait tendre un peu plus les relations entre François Hollande et la gauche de la gauche.

Le 20/04/2015

Valeurs Actuelles

Note BYR : Au delà de la petite polémique qu'il y a entre les communistes et les socialistes, ce qui me porte à ébulition, ce n'est pas trop le fait que François Hollande compare le FN et le PCF - on a les comparaison que l'on peut- mais surtout que le président de la République se permette d'affirmer en substance que le mouvement patriote demande une "chasse aux étrangers et une chasse aux pauvres"... Là, oui, c'est proche de l'insulte !