Laïcité drapeau

Communiqué de presse de Bertrand Dutheil de La Rochère, Président de Patrie et citoyenneté du 29/04/2015

Dans l’académie de Reims, après avoir enlevé son voile à l’entrée du collège, une élève de troisième a cherché à afficher d’une autre manière ses convictions religieuses en portant à l’intérieur de l’établissement  une jupe longue et noire. À juste titre, la principale de ce collège a considéré qu’il s’agissait d’une provocation et a refusé d’admettre l’élève dans cette tenue. En effet, aux termes de la loi de 2004, l’interdiction de signes ostentatoires d’appartenance religieuse à l’École de la République ne se limite pas au voile, mais bien à toute manifestation d’une expression confessionnelle. Il apparaît donc que, par cette jupe, cette élève et ceux qui l’instrumentent cherchent à transgresser le principe de laïcité.

Déjà, l’observatoire de la Laïcité, dont les membres ont été nommés par François Hollande, « appelle au dialogue ». En 1989, dans l’affaire des collégiennes voilées de Creil, les socialistes ont aussi appelé au dialogue. Derrière ce terme à l’allure généreuse, se cache la première étape vers la capitulation devant les exigences de l’intégrisme islamiste. Les Français plus clairvoyants que leurs élites ont rejeté cette violation des principes de la République. Ainsi, l’opinion publique a fini par imposer la loi de 2004.

Avec Marine Le Pen, au sein du Rassemblement Bleu Marine, Patrie et Citoyenneté demande au gouvernement, et particulièrement à la ministre de l’Éducation nationale, madame Najat Vallaud-Belkacem, de soutenir la principale de ce collège. Car il faut unir tous les Français dans un même peuple quelles que soient les origines et les croyances de chaque citoyen. Il faut s’opposer à toute forme de fragmentation du peuple français sur des bases ethniques ou religieuses.

Rassemblement Bleu Marine