Arnautu FN Nice

Communiqué de Marie-Christine Arnautu, Député français au Parlement européen, Vice-présidente du Front National, Conseiller municipal et métropolitain de Nice du 16/06/2015

Depuis des semaines, un flot intarissable d’immigrés illégaux arrivent depuis la frontière italienne. Plus de 1.000 d’entre eux ont été reconduits en Italie par la police française sur les 1.500 arrêtés. Comme le reconnaissent les policiers eux-mêmes, les immigrés reviennent sitôt expulsés, dans les jours voire les heures qui suivent.

Désormais, un cordon de gendarmes tente de les empêcher de franchir la frontière. Samedi 13 juin, les policiers italiens ont interpelé  une partie des immigrés qui attendaient à la frontière tandis que d’autres se sont réfugiés sur des rochers, menaçant de se jeter à la mer. La route entre la France et l’Italie a été fermée à la circulation depuis Menton.

Pour toute réponse à ce fléau, Valls et Hollande proposent… de « contenir les migrants de l’autre côté ». Combien de temps ce cirque va-t-il durer? Nul ne le sait!

Eric Ciotti et Christian Estrosi ont beau jeu de rouler des mécaniques et de faire des rodomontades en proposant une réforme du droit d’asile et en réclamant la même fermeté en Europe qu’en Australie. Comment les prendre au sérieux alors qu’il n’y a jamais eu autant d’immigration, plus de 200.000 immigrés légaux chaque année, que pendant la décennie Sarkozy dont ils sont proches? Comment les croire quand on se souvient que c’est Nicolas Sarkozy qui a aboli la double peine?

Le Front National propose des mesures réalistes et précises qui permettraient de lutter efficacement contre la submersion dont la France est l’objet: suppression de la possibilité de régulariser des immigrés illégaux, expulsion systématique de toute personne qui entre ou se maintient sur le territoire national, réforme du code de la nationalité, sortie de l’espace Schengen, réduction drastique du nombre de demandes d’asile acceptées…

Seules de telles mesures permettront de protéger la France et les Français de ce remplacement de population à l’œuvre aujourd’hui, que ni les socialistes ni les Républicains Estrosi ou Ciotti n’ont su freiner.

Front National