Dutheil de la Rochère RBM 1

Communiqué de presse de Bertrand Dutheil de La Rochère, Président de Patrie et Citoyenneté du 17/06/2015

La nomination de Clotilde Valter comme secrétaire d’État à la réforme de l’État est un signe inquiétant. Entre 1997 et 2002, au cabinet de Lionel Jospin, alors Premier Ministre, elle était notamment chargée du dossier de la Corse. Elle fut très active dans les négociations secrètes avec les indépendantistes de l’île, au point que Jean-Pierre Chevènement, alors ministre de l’Intérieur, quitta le gouvernement, le 29 août 2000. Ces négociations aboutirent à un projet de statut, immédiatement repris par Nicolas Sarkozy. Le 6 juillet 2003, les habitants de la Corse rejetèrent ce texte qui aurait amorcé le démembrement de la République.

Au moment où François Hollande veut introduire  de force la Charte européenne des langues régionales et minoritaires dans la Constitution, sans consulter les Français, la nomination de Clotilde Valter n’est donc pas sans signification. Sous prétexte de « réforme de l’État », bien des attentats juridiques peuvent être perpétrés contre la République une et indivisible.

Avec Marine le Pen, au sein du Rassemblement Bleu Marine, Patrie et Citoyenneté rappelle l’attachement profond des Français à l’unité de leur patrie, qui est leur patrimoine commun. Ils rejettent cette dislocation de la France voulue par Bruxelles pour que le mondialisme ultra libéral ne rencontreplus de barrières. Seule une nation forte et souveraine protège ses citoyens, notamment les plus faibles.

Rassemblement Bleu Marine