UE Euro Grèce

Communiqué du Front National du 27/06/2015

Le Front National salue le référendum qu’organisera le gouvernement grec le 5 juillet sur le nouveau plan de renflouement voulu par l’UE et le FMI en échange de mesures d’austérité supplémentaires.

Ce référendum rappelle à la Caste européiste qu’en démocratie les peuples existent, et qu’ils devraient être les seuls souverains. Il rappelle au président de la Commission européenne M.Juncker que contrairement à ce qu’il affirme, il peut y avoir des choix démocratiques contre les Traités.

Ce référendum est celui que Nicolas Sarkozy et Angela Merkel avaient honteusement fait annuler à la fin de l’année 2011 : c’est une belle revanche de l’histoire, mais que de temps et d’argent perdus en quatre ans !

Le peuple grec devra choisir entre la liberté, la possibilité du redressement ou l’aggravation de l’austérité par la soumission à l’Union Européenne. Il est plus que temps de faire le premier choix, pour entraver la course folle de l’austérité et de l’euro, et pour stopper les inutiles et très coûteux plans de renflouement directement puisés dans la poche des contribuables français à coups de milliards d’euros.

Un jour viendra, très proche, où le peuple français lui aussi se prononcera par référendum sur son avenir, sa souveraineté, sa prospérité et sa liberté.

Ce référendum ne sera pas organisé par les dirigeants de l’RPS mais par des patriotes attachés à la démocratie et au pouvoir du peuple.

Front National