Agriculteurs colère

Communiqué de Presse de Florian Philippot, Vice-président du Front National, Député français au Parlement européen du 20/07/2015

En renvoyant les éleveurs aux bureaux parisiens de Stéphane Le Foll, Manuel Valls montre une nouvelle fois son mépris pour les agriculteurs, et plus largement pour l’ensemble du monde rural. De réunions de crise en réunions d’urgence au ministère de l’agriculture, les éleveurs ont compris qu’ils avaient affaire à un ministre de paille et qu’aucune mesure de fond ne serait prise pour assurer l’avenir de leur métier, qui assure pourtant 900 000 emplois en France.

Le président de la République se contente d’un simple appel à la grande distribution, pourtant en grande partie responsable du désastre actuel. Son premier ministre prend acte des pires dérives libérales de Bruxelles, tout en soutenant la mise en place du traité transatlantique, dont le premier résultat sera d’anéantir l’ensemble des filières d’élevage. L’Union Européenne fait payer l’embargo russe qu’elle a provoqué et qui amplifie l’effondrement des prix, aux seuls agriculteurs, et impose en même temps une PAC aussi inefficace qu’inapplicable.

Qui, dans un contexte aussi dramatique, est vraiment responsable du durcissement des manifestations ? Quel autre choix le gouvernement laisse-t-il aux éleveurs qu’il condamne à la faillite ?

Supprimer la directive détachement des travailleurs, quitter les discussions autour du TAFTA, assurer des prix garantis : où sont ces mesures de bon sens ?

Front National