Hollande 2012

Communiqué de presse du Front National du 22/07/2015

Un article de l’Express du 21 juillet 2015 nous apprend que la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques a estimé que le compte de campagne du candidat à la présidentielle 2012 Francois Hollande comportait de très nombreuses irrégularités.

Dans une lettre du 17 septembre 2012, la commission déplore « l’absence de communication de pièces justificatives indispensables, l’insuffisance des explications et précisions nécessaires à l’authentification des facturations, l’incertitude du caractère électoral de certaines d’entre elles, l’imputation de frais postérieurs au scrutin, outre d’apparentes incohérences d’écritures comptables ». Parfois, des événements importants ont été carrément oubliés« Aucune dépense relative à l’inauguration du 59, avenue de Ségur [le QG du candidat], le 11 janvier 2012, ne semble avoir été imputée au compte de campagne », constate la CNCCFP« La dépense a été omise », reconnaît le trésorier de la campagne. D’autres dépenses sont aussi omises : un meeting à Clichy-la-Garenne, le 27 avril 2011, aurait dû être retenu, un autre à Annequin (Nord), le 28 juin 2011.

Les questions portent aussi sur le caractère lacunaire des factures. Par exemple, l’instance de contrôle exige un « détail des prestations » à propos d’une dépense de 5854 euros, liée à la venue à Paris pour trois jours de deux experts en communication londoniens

Le Conseil constitutionnel a finalement validé le compte. Or, des omissions de dépenses constituent des péchés mortels qui auraient dû en entrainer le rejet pur et simple. Manifestement, ça n’a pas été le cas.

Cet organe qu’est Le Conseil constitutionnel, composés de membres très politisés, a observé ici la même attitude que celle qu’il avait observée en 1995 lorsqu’il avait scandaleusement validé le compte d’Edouard Balladur.

Clairement, il y a deux poids deux mesures : M. Hollande a été traité avec une mansuétude remarquable : selon que vous serez puissant ou misérable, les jugements de cour vous feront blancs ou noirs…

Front National