Gims 4

La communauté de commune de Saint-Avold (communauté de communes du Pays naborien, CCPN) va investir 100 000 euros d’argent public pour un concert du rappeur Maître Gims. Depuis l’annonce de cet événement, la fronde s’organise sur internet où une pétition demandant son annulation circule

La facture du concert du rappeur qui se tiendra à la piscine municipale de Saint-Avold ne passe pas. Une pétition réclamant son annulation circule sur internet tandis que le maire (Les Républicains) de la commune assure que le prix payé par les spectateurs permettra de ramener la facture à 35 000 euros, un total «en baisse par rapport à l’édition 2014» se défend-t-il. L’année dernière, le prix d’entrée de la «Fête de la piscine » était de 3€. Il sera de 22€ cette année.

L’artiste sera payé 74 500 € HT par la CCPN auxquels s’ajouteraient les frais de communication et de sécurité, dont les consultations ont été lancées avec une estimation prévisionnelle située entre 8 000 et 10 000€. Le prix total pourrait être compris entre 85 et 100 000 euros, selon les opposants au concert. «Enfin il s'agit plutôt du président de la CCPN qui a décidé de cette venue et il en a averti les autres membres lors du conseil communautaire de juillet. Comment peut-on mettre 100 000 € sur la table pour faire venir un seul artiste en showcase !» s’agace les instigateurs de la pétition disponible en ligne.

«Surtout lorsque l'on sait qu'un showcase dure en gros 45 minutes, que la plupart du temps il s'agit de playback sur une bande son ! Rien à voir avec un concert comme celui de Grégoire il y a quelques années à la même date et pour la même occasion» s’émeut les organisateurs de la pétition qui interpelle les maires des communes de la communauté de commune dont le maire de Saint-Avold qui défend cet événement.

Play-back et ex-membre du groupe Sexion d’Assaut

Les opposants s’inquiètent d’ailleurs de plus en plus. A premier titre, ils imaginent que le prix de l’entrée de l’événement devrait provoquer un bide et ne pas permettre de couvrir suffisamment les frais. Enfin, un autre concert donné par Maître Gims au Fest'Îlle a déçu le public. Selon le journal L’Indépendant qui a repéré une page Facebook de spectateurs en colère, le chanteur aurait chanté en play-back et n’aurait pas échangé avec le public après le concert comme cela été prévu.

«Il a fait du semi play-back. Il n'a pas joué le jeu. On peut dire qu'il a fait un hold-up sans cagoule. Il y a eu un manque total de respect envers le public et les organisateurs bénévoles (..)» s’est agacé le président du festival, interrogé par le quotidien.

Maître Gims qui a entamé une carrière solo a fait partie du groupe de rap français Sexion d’Assaut. En 2010, l’un des membres du groupe avait assuré dans une interview «Pendant un temps, on a beaucoup attaqué les homosexuels parce qu'on est homophobe à 100% et qu'on l'assume. Mais on nous a fait beaucoup de réflexions et on s'est dit qu'il était mieux de ne plus trop en parler parce que ça pouvait nous porter préjudice» déclarait Lefa à l'époque, qualifiant l'homosexualité de «déviance qui n'est pas tolérable». La polémique avait valu au groupe d’être lâché par de nombreuses grandes radios et s’était attiré les foudres du grand public. Le groupe avait présenté des excuses mais ce dérapage colle encore à la peau des chanteurs ayant participé à l’aventure. 

Le FN demande l'annulation du concert

Dans un tweet, Kévin Pfeffer, secrétaire départemental du Front National en Moselle s'emporte contre l'organisation de ce concert et dénonce un "gaspillage d'argent public" en "temps de crise". Le proche de Florian Philippot "exige l'annulation du concert".

Le 30/07/2015

Loractu