Louhans (71)

Comme chaque été, les maires de nos communes, petites ou grandes, aisées ou pas, sont confrontées au vaste problème de l'installation de convoi de caravanes et autres véhicule de ce que l'on nomme pudiquement "la communauté des gens du voyage".

Dernière arrivée massive dans notre région proche, près de deux cent véhicules et autres caravanes d'une communauté tzigane évangélique se sont librement installées de force sur la commune de Louhans (Saône-et-Loire).

"Les départements où on passe sont systématiquement prévenus par courrier avec accusé de réception. Mais ici, il n’y avait pas assez de place. Alors on a cherché un endroit et on s’est installés." En bref, si vous êtes pas content, vous allez voir ailleurs si nous y sommes. Telle est la réponse faite aux journalistes venus à leur rencontre.

Le porte-parole des nouveaux arrivants surenchérit : "La loi pour les grands passages, c’est cinq hectares"...

Jacques Mougenot, premier adjoint au maire de  Louhans est lui assez mécontent : "Ils font preuve d’une mauvaise foi exécrable, Avec la police municipale et la gendarmerie, nous avons essayé de discuter avec eux, mais ils font ce qu’ils veulent, ils ont la loi pour eux.", "Obligée de les accueillir, les services techniques ont installé un compteur à eau sur une borne incendie et une armoire électrique. On leur demandait 500 euros pour cela, ils n’en donneront que 200. Et la facture, c’est la collectivité qui va payer !"

 

Les habitants des communes concernées vont donc probablement découvrir de nouvelles augmentations sur leur feuille d'imposition locale au nom d'une solidarité qui, dans ce cas précis, ne va que dans un sens.

Vivement la fin de l'été doivent penser nos élus ruraux !

Stéphane Grappin

Responsable de la communication numérique du FN39