Philippot officielle 3

Communiqué de presse de Florian Philippot, candidat tête de liste aux élections régionales en Alsace, Champagne-Ardenne, Lorraine du 01/08/2015

Le gouvernement a présenté ce jour de nouveaux arbitrages sur la réforme territoriale, relatifs aux futures capitales régionales et à la réorganisation des services de l’Etat.

Concernant notre région Alsace, Champagne-Ardenne, Lorraine, dont la capitale était déjà connue, à savoir Strasbourg, le gouvernement a livré la liste des principaux services de l’Etat appelés à déménager ou à être tout bonnement supprimés.

Avant toute chose il convient d’insister au global sur l’aspect particulièrement coûteux de cette réforme exigée par Bruxelles, qui ne prévoit aucune réduction du nombre d’élus, et dont le coût de réorganisation des services s’annonce exorbitant.

Outre son coût, c’est un véritable big-bang territorial qui se met en place et qui va aboutir au sacrifice de territoires entiers au profit de la métropole strasbourgeoise.

Seules quelques miettes symboliques sont laissées à la Lorraine, à la Champagne-Ardenne et au Haut-Rhin.

C’est donc à une hyper-concentration des services sur Strasbourg (qui a déjà beaucoup d’institutions : Conseil de l’Europe, CEDH, Parlement européen, etc.) à laquelle nous allons assister. Pendant ce temps, deux villes ne seront plus préfectures ni capitales de régions.

Avec le départ de nombreux services administratifs vers Strasbourg, ce sont ensuite d’autres grands services publics qui vont déménager, puis naturellement un certain nombre d’activités privées, aspirées par la capitale de la nouvelle grande région.

On le voit, UMP et PS sont là pour accompagner la désertification de nos territoires ruraux et des zones périurbaines éloignées, et donner ainsi le coup de grâce final à ces territoires sacrifiés.

Notre préoccupation à la région sera toute autre, en vue de rééquilibrer au mieux la répartition des services entre les territoires. C’est pourquoi nous prenons les engagements suivants :

1). La capitale du conseil régional doit être à Metz.

2). Nous nous battrons pour faire que la préfecture de région soit à Châlons-en-Champagne.

3). Le Haut-Rhin (Colmar et Mulhouse), la Lorraine et la Champagne-Ardenne, dans leurs différents départements, devront recueillir les services régionaux de l’Etat et de la région.

4). Le développement massif de la vidéo-conférence pour les activités du conseil régional en vue de réduire au maximum les coûts de transport et logistique.

5). Nous nous battrons au niveau national pour faire renaître les 3 régions, alors que Monsieur Richert n’a pas su sauver l’Alsace qui avec cette réforme disparaît. Ces régions devront ensuite évoluer vers des organes de coopération entre départements, sans élus propres, composés des premiers élus de chaque département pour plus de proximité, et avec un champ réduit de compétences pour moins de gaspillages et de dépenses inutiles.

Front National