Philippot officiel 1

Communiqué de presse de Florian Philippot, Vice Président du Front National du 17/08/2015

L’Eurogroupe vient de valider la pire des solutions en Grèce en acceptant le troisième plan de renflouement de 86 milliards d’euros.

Ce plan est conforme aux lubies idéologiques des eurogagas du PS et de l’ex-UMP, mais il est sur le fond aussi nuisible que les deux précédents.

Inhumain pour les Grecs à qui on imposera de nouvelles violences sociales et une vente à la découpe de leur pays, ce plan est une véritable trahison des intérêts des contribuables français, saignés une nouvelle fois pour rien.

Ces 86 milliards en effet partiront comme les précédents dans l’incendie de la dette grecque, qui ne cesse d’augmenter au point d’atteindre bientôt 200% du PIB. Ils iront essentiellement aux banques et n’ont qu’un seul objectif : maintenir quoi qu’il en coûte en vie artificielle l’euro, qui est pourtant la clé du problème. Même le FMI précise que la dette grecque est insoutenable.

Pas un seul centime ne doit quitter la poche du contribuable français, et la politique absurde de récession doit cesser en Grèce.

C’est la demande du Front National qui appelle à une marche-arrière encore possible sur ce plan inutile. Remplaçons-le par une vraie solution, préconisée par des économistes éminents : l’organisation de la sortie de la Grèce de l’euro, le Grexit, puis la dissolution concertée de la désastreuse monnaie unique.

Ce n’est qu’ainsi que la Grèce et les autres nations pourront retrouver le chemin de la vraie croissance, du redressement l’industriel, du désendettement et de l’emploi.

Dans le cas contraire, l’Union Européenne devra très vite imaginer…un quatrième plan de renflouement grec après l’échec de ce troisième. Cet immense gâchis doit cesser.

Front National