Collectif Nouvelle Ecologie 1

Par Gauthier Bouchet le 08/09/2015

Ce qui distingue avant tout le Collectif Nouvelle écologie de l’ensemble de l’écologie « institutionnelle », au premier chef EÉLV, c’est son rapport au réel. Si l’écologie des autres choisit les utopies irréalistes pour essayer d’exister, nous choisissons d’appréhender l’écologie avec pragmatisme.

Surtout, nous gardons à l’esprit que pour mener de vraies politiques de défense de l’environnement, l’État-Nation n’est pas un frein, il est le moyen, l’accélérateur de l’écologie du XXIe siècle.

En face, l’écologie « classique », par un internationalisme forcené, ne cesse de dénigrer la France en ne jurant que par l’intégration européenne. Le message est clair en termes de protection de l’environnement comme dans tous les domaines, l’impuissance des élites européistes doit demain remplacer la souveraineté nationale et populaire, jugée ringarde et inefficace, alors qu’elle est d’œuvre… révolutionnaire !

Si les écologistes ne savent guère où ils vont — leurs luttes internes ne font que le prouver — le Collectif Nouvelle écologie sait pour sa part comment agir. Il trace son sillon autour de principes clairs : patriotisme écologique, décarbonation de l’économie, transition énergétique par l’indépendance monétaire, relocalisation de la production et de la consommation, fin du productivisme de l’agro-industrie, respect de notre faune, de notre flore, de nos aménités

Le combat est rude, mais il est exaltant !

Proclamons que l’écologie ne doive plus être une niche élitiste. Qu’elle revienne au peuple, dont la conscience écologique et la pratique d’une écologie quotidienne sont d’ores et déjà de précieux atouts.

Collectif Nouvelle Ecologie