Immigration poisson rouge

Par Karim Ouchikh, président du SIEL le 12/09/2015

L’Europe traverse depuis plusieurs semaines une crise migratoire inédite. Des migrants venus d’Afrique noire, du Maghreb ou du Moyen-Orient submergent notre continent dans des proportions considérables. Les causes économiques ou politiques de ce phénomène transfrontalier étant loin d’être réglées, chacun pressent que cet exode migratoire n’en est qu’à son début

A droite comme à gauche, à Bruxelles ou à Paris, les élites politico-médiatiques refusent de voir la menace mortelle d’une invasion migratoire qui va bouleverser nos acquis sociaux, accroître l’insécurité quotidienne et modifier l’identité culturelle du continent. Bien au contraire, la troïka Merkel/ Juncker/Hollande oblige les pays de l’Union européenne à accueillir les ‘‘migrants’’ en leur imposant des quotas obligatoires et permanents. Déjà saturé par une immigration légale et clandestine insupportable, notre pays se voit ainsi contrainte de recevoir 24.000 ‘‘migrants’’ au titre d’un quota qui sera appelé à être rapidement réévalué au rythme des réalités géopolitiques mondiales : au passage, la France paye au prix fort les conséquences migratoires de la folle action diplomatique du trio Sarkozy/Hollande/BHL qui est parvenu en peu d’années à déstabiliser durablement tout le bassin méditerranéen. 

Comme partout en Europe, les Français n’ont pas été consultés pour autoriser François Hollande à négocier et conclure pareils accords. Nos compatriotes sont en réalité ignorés, méprisés, oubliés et leur avis ne compte pour rien au yeux d’un gouvernement socialiste qui entend imposer à la France une politique migratoire qui n’a jamais été démocratiquement débattue

Contre les renoncements et les diktats de la gauche mondialiste, le sursaut patriotique s’imposeTous ensemble, nous devons nous opposer à l’arrivée programmée de populations étrangères indésirables, réclamer le démantèlement de l’espace Schengen et rétablir nos frontières territoriales. Une manifestation est organisée le jeudi 24 septembre prochain à 19 heures 30 devant l’Ambassade d’Allemagne à Paris (*) pour exprimer la profonde indignation des Français. Soyons nombreux à refuser la politique migratoire anti-démocratique imposée par Hollande ! Soyons nombreux à exiger un référendum pour rendre la parole au peuple ! Soyons nombreux à agir pour retrouver la maîtrise du destin de la France ! 

SIEL