Dussausaye FNJ 2

Communiqué de presse de Gaëtan Dussausaye, Directeur national du Front National de la Jeunesse du 15/09/2015

Le 15 septembre, veille de la fermeture d’APB (Admission Post-Bac), pas moins de 800 bacheliers français étaient encore sans solution, sans université. Pourtant le nombre d’étudiants inscrits dans les universités ne cesse d’augmenter : 50 000 étudiants supplémentaires chaque année depuis trois ans, soit l’équivalent de deux nouvelles universités.

Avec un total de 1,45 millions d’inscrits en 2014, les universités françaises sont plus que saturées, et cela au détriment de jeunes bacheliers méritants. Le gouvernement et Monsieur Thierry Mandon, Secrétaire d’Etat à l’Enseignement supérieur, doivent entendre cette parole de bon sens du Président de l’université de Nantes, Olivier Laboux : « il nous est impossible de justifier auprès des étudiants un tirage au sort. Nous sommes là, victimes du dogme de l’absence de sélection à l’entrée des universités ».

Face à ce véritable loto généralisé qu’est devenue APB, osons briser le tabou de la sélection à l’entrée des universités. Revalorisons les filières technologiques et professionnelles pour désengorger les facultés. Développons, par la suite, les passerelles pour permettre aux étudiants professionnels les plus méritants de poursuivre leurs études. De grands chantiers restent à mener au sein de l’Enseignement supérieur, et cela nécessite une politique d’Etat volontaire, ambitieuse, fondée sur le mérite !

FNJ