Merkel

"Angela, elle avait promis, elle avait dit que l'on pouvait venir en Europe et puis le lendemain, elle change d'avis, elle ferme les frontières ! L'Europe nous a menti, l'Europe nous a trahis, l'Europe est un leurre"

Un clandestin dans le reportage de Karen Lajon publié hier dans les colonnes du JDD. Clairement écrit dans le but de culpabiliser "grave" comme le disent les adolescents les "salopards" d'européens que nous sommes et en particulier ceux des peuples qui refusent de se voir envahir. La journaliste affirme en nous présentant des ingénieurs, des cadres et des professions libérales qu'il n'y est pas question d'islam, ni d'Inch Allah ni rien de tout ça. Apparemment nous ne devons pas voir les mêmes images et les mêmes vidéos...

D'ailleurs pour bien marquer les esprits, la photo mise en avant pour représenter l'article est celle d'une femme voilée assise dans un bus... mais, forcément, elle ne doit pas être musulmane...

Mais, au delà de l'énorme manipulation médiatique qui consiste à nous faire croire que l'arrivée prochaine sur notre territoire qui accueuille déjà beaucoup d'immigrés venus de l'ensemble des pays, de ce dizaines voir de centaines de  milliers de "migrants" est un bienfait pour notre société et ce en tout domaine, ne faut-il pas se poser la question de savoir si au final cette soudaineté de l'envolée du nom bre de personnes ayant pour but l'Europe n'est pas organisée, planifiée, structurée ? La question peut se poser.

A ce propos qui est de savoir ce que représente véritablement cette étrange et soudaine migration en accéléré, Jean-Yves Le Gallou, Le président de Polémia, qui fut également l'un des cadres du FN dans les années 80, estime, et je suis en accord avec ses propos, qu'il est question là non plus d'une paisible migration de population mais d'une véritable invasion , il s'en explique en ces termes :

"Selon le Larousse, l’invasion c’est « une irruption soudaine et massive ». C’est bien le cas, non ? De surcroît non désirée et de plus en plus violente.

Et s’il s’agissait d’un exode de victimes de la guerre, de « réfugiés », on trouverait des hommes mais aussi et surtout des femmes, des enfants, des vieillards. Or ceux qui arrivent sont essentiellement de jeunes hommes, de plus en plus agressifs, d’ailleurs. Regardez les violences aux frontières de la Hongrie et de la Croatie ! ".

Le président de la Fondation Polémia participera le Jeudi 24 septembre à 19h30 devant l'ambassade d'Allemagne à Paris contre la déferlante migratoire, à l’appel du SIEL et de ses dirigeants Karim Ouchikh et Frédéric Pichon.

En effet, comme l'a souligné dernièrement Marine Le Pen, Il est plus qu'urgent de se ressaisir et d'affirmer clairement notre négation face à l'avenir qui nous est promis , aussi bien par le président Hollande que par ses "alliés" européens qui veulent "sévir" auprès des pays qui refusent l'envahissement ou encore par les dirigeants de la "droite" française qui , je ne cesserai jamais de le rappeler, se sont assis en 2008 sur la décision souveraine prise deux ans plus tôt par le peuple, en votant quasi-unanimement pour un copié-collé du texte rejeté.

Le Front National est la seule formation politique française à être très claire dans ses positions vis-à-vis du problème migratoire actuel, il propose de :

- quitter immédiatement l'espace Schengen et donc de rétablir nos frontières en y instaurant des contrôles réguliers (y compris avec la Suisse voisine de notre région qui si elle ne fait pas partie de l'UE à signé l'accord de Schengen)

- Mettre un terme définitif à toutes les incitations sociales et juridiques à l’immigration massive qui font de la France un véritable Eldorado.

-expulser réellement les clandestins déboutés du droit d'asile. Il est juste de rappeler que la quasi-totalité des déboutés de ce droit d'asile (qu'il faut absolument réformer) ne sont jamais expulsés et vivent clandestinement dans notre pays.

Le véritable "changement c'est maintenant"...avant qu'il ne soit trop tard !

Stéphane Grappin

Responsable de la communication numérique du FN39