Bay Nicolas FN

Communiqué de presse de Nicolas Bay, Secrétaire général du Front National, Député français au Parlement européen du 30/09/2015

Dans le cadre du budget pour l’année 2016, le ministère du Logement réduira de 225 millions d’euros le montant des aides personnalisées au logement (APL) pour financer l’accueil des clandestins sur le territoire national.

Alors que les Français sont confrontés à une grave crise économique et sociale et à une précarisation continue de leurs conditions de vie, cette baisse des aides au logement menace de frapper encore plus durement les plus modestes.

Pour boucler son budget et le faire valider par Bruxelles, l’Etat PS est décidément prêt à tout et préfère donc s’en prendre aux Français les plus fragiles plutôt que de s’attaquer au coût exorbitant de l’immigration, de la fraude sociale et fiscale, au coût de l’insécurité et au financement de l’Union européenne et de l’euro.

Il s’agit là d’une politique manifeste de préférence étrangère que le Front National dénonce avec la plus grande fermeté. A l’heure où il est difficile de payer son loyer pour des millions de Français, l’enveloppe financière allouée aux aides au logement doit être maintenue. S’il est nécessaire de réaliser des économies, commençons donc par supprimer l’AME, qui coûte près d’un milliard d’euros chaque année au contribuable, et menons une politique de tolérance zéro contre la fraude sociale, dont le coût est évalué à 20 milliards d’euros par an !

Front National