Marie-christine Arnautu

Question écrite de Marie-Christine Arnautu, Député français au Parlement européen, relative aux inondations dans le sud-est du 06/10/2015

Suite aux terribles inondations de samedi dans les Alpes-Maritimes, je viens de demander officiellement à la Commission européenne de débloquer des fonds pour aider les zones sinistrées.

En fin de semaine dernière, des intempéries ont durement frappé la Côte d’Azur. A l’heure actuelle, on déplore 21 morts et 2 personnes portées disparues.

Au-delà de ce terrible bilan humain, on peut d’ores et déjà présager que le bilan économique et financier sera très lourd :

pour les foyers qui ont été directement touchés par les inondations : coupures d’électricité, pillages, pertes de biens mobiliers et immobiliers, fermetures des commerces, etc.

Pour l’ensemble des habitants qui se trouvent privés de services publics : écoles fermées, transports fortement perturbés, routes bloquées…

Pour les collectivités mises à contribution : pompage de l’eau, déblaiement et nettoyage des rues, mobilisation des secours, relogement provisoire des familles sinistrées, etc.

Face à l’importance constatée des dégâts matériels, les autorités françaises vont logiquement reconnaître l’état de catastrophe naturelle dans les Alpes-Maritimes, lors du prochain Conseil des ministres.

Dans ces conditions, et sachant que la France est le second pays contributeur net au budget de l’Union européenne, la Commission prévoit-elle de débloquer une aide financière d’urgence prélevée sur le Fond de solidarité de l’Union européenne pour soutenir les populations sinistrées ?

Front National