Police enseigne

Dans le quartier du Petit-Bard à Montpellier, se sont déroulées ce weekend des scènes de vive violence entre certains habitants de la cité et la police.

Le journal Midi Libre, qui relate les événements a qualifié de « particulièrement chaude », la soirée de samedi à dimanche dernier, dans le quartier du Petit-Bard à Montpellier.

A l’origine des incidents, « vers 19 h 15, un automobiliste a refusé d'obtempérer à un contrôle de police et s'est engouffré à vive allure dans la cité ». C’est alors qu’ « un groupe d'une trentaine de jeunes » fait barrage à la police pour empêcher les forces de l’ordre de suivre l’automobiliste en infraction. La situation a ensuite dégénéré très rapidement : « en quelques minutes, la voiture de police a été caillassée avec des pierres et des chaises », raconte le quotidien. Plus tard, la violence contre les policiers est montée d’un cran : « des matelas en feu ont été jetés sur la chaussée » pour empêcher les policiers d’entrer dans le quartier, a expliqué un témoin de la scène de violence. Afin de disperser « les assaillants » et de s’extraire, les policiers ont dû utiliser leur « flash-ball », poursuit Midi Libre.

Le témoin, contacté par le journal pour livrer des détails de la scène ainsi que ses commentaires a assuré que « la présence de la police à cette heure-là, à la nuit tombée, a contrarié les trafics, constate un habitué des lieux. Les trafiquants n'aiment pas que l'on vienne épier leurs affaires ».

A l’issue de l’affrontement entre les trafiquants et la police, le calme est revenu dans la soirée après l’arrivée de renforts.

Le 19/10/2015

Valeurs Actuelles