Affiche UDC

Communiqué de presse de Florian Feller, responsable Front National du canton de Gex du 23/10/2015

Bref rappel historique : le 6 décembre 1992 est une date clé pour nos voisins helvètes. Lors du vote concernant l’initiative populaire pour l’adhésion de la Suisse à l’EEE (Espace Economique Européen), le NON l’emporte à 50,3 %. Il s’en était fallu de peu pour que le pays ne sombre dans le carcan et la détresse européiste! L’UDC avait alors menée une campagne active pour le NON. Aujourd’hui il paraît évident que le taux de rejet à une telle perspective serait bien supérieur. Et la question de la souveraineté de la communauté helvétique est depuis lors au cœur de la vie politique du pays.

Ce dimanche 18 octobre 2015 avaient lieu les élections fédérales en Suisse. Il s’agissait de renouveler la chambre basse dite « du peuple » aussi appelé : Conseil National. Ce dernier représente toute la population et tous les partis politique puisque l’élection se déroule à la proportionnelle. Une nouvelle fois le peuple Suisse accorde sa confiance à l’Union Démocratique du Centre (UDC) en lui accordant 11 sièges de plus que lors de la précédente élection. L’UDC est un parti souverainiste qui défend la voie du Peuple et le bon sens en politique chez nos voisins. Il prône la neutralité et l’indépendance de la Suisse dans les relations internationales, poursuivant ainsi la tradition historique de cette nation. Ainsi lors du scrutin, les Suisses ne se sont pas trompés, avec pas loin de 30% des voix accordées à l’UDC, + 2.8% par rapport à 2011.

Parti souvent avant-gardiste sur des enjeux nationaux importants, il est à l’initiative de votations populaires dont celle du 9 février 2014 contre l’immigration de masse. Celle-ci a été acceptée par le peuple à plus de 50,4% ! Autre enseignement de ces élections, le recul et la défaite cuisante du Parti Socialiste suisse, des Verts et des Verts libéraux. La fin annoncée de ces pseudos formations, tantôt pour l’accueil des migrants et la fin des identités nationales, tantôt soumis aux lobbys écologistes, est sans doute proche, ces idées éculées ne faisant plus recette. A l’image d’un nombre toujours plus important de Français, les Suisses et tous les peuples du vieux continent prennent la mesure des dangers qui menacent leurs pays.

La Confédération Helvétique nous démontre qu’une Europe des Nations Libres est la seule solution pérenne et logique pour la sauvegarde des libertés et des identités des peuples d’Europe. Le Front National salue la victoire de l’UDC et félicite ces adhérents, cadres et militants. Gageons que cette victoire précédera celle du Front National et de Christophe Boudot le 13 décembre prochain lors des élections régionales en Auvergne Rhône-Alpes, amplifiant ainsi le vent de liberté qui s’est levé souffle sur le vieux continent !

FN 01