Bay officielle

Editorial de Nicolas Bay , Secrétaire Général du Front National du 30/10/2015

Les flux de l’immigration clandestine s’accélèrent et deviennent toujours plus importants. Hier immigration massive, aujourd’hui submersion migratoire, et demain ? Selon l’organisme de prospective Citi Research, qui précise d’emblée le risque de devoir revoir cette projection à la hausse, ce sont 3,7 millions d’étrangers qui devraient arriver sur le sol européen en 2015 et 2016.

Si quelques gouvernements courageux tentent, malgré les injonctions et le chantage de l’Union Européenne, de résister, le gouvernement de Manuel Valls, dans la continuité de Sarkozy, ne se donne même pas la peine de faire semblant et poursuit une politique laxiste qui incite des millions d’hommes à traverser la Méditerranée. Avec tous les risques et les drames que l’on connait.

L’urgence n’a sans doute jamais été aussi forte qu’aujourd’hui. Afin de stopper la submersion en cours, il faut instaurer la préférence nationale sans demi-mesure : pour l’accès à l’emploi, au logement, et à l’ensemble du système de protection sociale. Nous devons aussi retrouver nos frontières et notre souveraineté politique pour décider qui peut entrer ou non sur notre territoire.

Ce qui reste des armées et des marines européennes serait sans doute mieux utilisé en protégeant nos frontières plutôt qu’en aidant les clandestins à pénétrer chez nous et, par la même occasion, enrichir les mafias et milices de passeurs.

Le Front National représente l’espoir et l’avenir de la France, et est ainsi perçu par un nombre chaque jour croissant de nos compatriotes. Un dernier sondage TNS Sofres – One Point pour les élections régionales de décembre crédite nos listes de 28% des intentions de vote au niveau national, devant la coalition Modem-UDI-LR (27%) et le PS (21%).

Face à une caste refusant d’écouter les Français et imposant l’accueil de clandestins, tous les militants patriotes doivent redoubler d’ardeur et se mobiliser pour qu’à l’occasion des élections régionales retentissent un grand NON à l’immigration massive et un grand OUI à la France, à sa souveraineté et son identité. Les journées, les nuits, passées à coller des affiches, tracter dans les villes comme dans les campagnes, ne seront pas vaines !

Front National