Bay officielle

Communiqué de presse de Nicolas Bay, Secrétaire général du Front National, Député français au Parlement européen du 03/11/2015

A un mois des élections régionales, Nicolas Sarkozy se livre dans Le Parisien à un véritable exercice d’enfumage en tentant de prendre le masque de la fermeté et du volontarisme. Au-delà des manoeuvres électoralistes, on notera que sa proposition de confier à des sociétés privées la responsabilité d’assurer la sécurité des Français dans certaines zones du territoire témoigne d’une vision foncièrement antirépublicaine de la société française. La privatisation de notre sécurité ne ferait en effet qu’accroître les inégalités entre les Français, entre les territoires, et tendrait à affaiblir encore davantage l’Etat dans ses missions régaliennes.

Une délinquance virant à la criminalité et de plus en plus à la radicalisation islamiste, des quartiers entiers abandonnés aux trafics en tout genre, notamment de stupéfiants, des armes de guerre en profusion, un ordre républicain bafoué et impuissant, tels sont les résultats de la politique de sécurité menée par l’UMP depuis 2002. Se prétendre à même de rétablir la sécurité des Français quand on a contribué à l’affaiblissement de nos capacités de maintien et de rétablissement de l’ordre (13000 postes de policiers et de gendarmes supprimés), supprimé la « double peine » et laissé grand ouvert les vannes de l’immigration relève du cynisme le plus révoltant.

Les Français ne seront pas dupes de ceux qui, au pouvoir, avaient déjà tant promis et n’ont rien fait. Les effets d’annonce permanents de Nicolas Sarkozy ne feront pas oublier le laxisme criminel dont il a fait preuve au pouvoir.

Face aux échecs successifs de la droite comme de la gauche, il est temps de mettre en place une véritable politique de tolérance zéro. Il faut d’abord restaurer les effectifs de police et de gendarmerie, renforcer l’arsenal judiciaire et créer d’urgence des places de prison supplémentaires pour permettre une application stricte des peines. Il faut enfin retrouver le contrôle de nos frontières pour mettre fin aux mouvements des réseaux criminels étrangers et ainsi les neutraliser.

Front National