mardi 3 novembre 2015

Propositions de Sarkozy sur la sécurité : chronique d'un enfumage permanent

Communiqué de presse de Nicolas Bay, Secrétaire général du Front National, Député français au Parlement européen du 03/11/2015 A un mois des élections régionales, Nicolas Sarkozy se livre dans Le Parisien à un véritable exercice d’enfumage en tentant de prendre le masque de la fermeté et du volontarisme. Au-delà des manoeuvres électoralistes, on notera que sa proposition de confier à des sociétés privées la responsabilité d’assurer la sécurité des Français dans certaines zones du territoire témoigne d’une vision foncièrement... [Lire la suite]
mardi 3 novembre 2015

300 migrants de Calais répartis dans plusieurs régions françaises

Sélectionnés dans la «jungle» de Calais parce qu'ils ont renoncé à leur projet d'immigration vers l'Angleterre, ils ont été répartis dans une quinzaine de petites villes et villages, parfois reculés. Répartis aux quatre coins de l'Hexagone, loin de la boue de la «jungle» de Calais. «300 migrants, qui ont renoncé à leur projet migratoire vers le Royaume-Uni, pourront (…) bénéficier d'une mise à l'abri ailleurs en France, sans que cette offre soit conditionnée par le dépôt préalable d'une demande d'asile», a indiqué la préfecture... [Lire la suite]
mardi 3 novembre 2015

Décodeur Bleu Marine - Sondage : les très grosses ficelles d'Odoxa !

 Décodeur Bleu Marine – Sondage : les très grosses ficelles d’Odoxa ! (02/11/2015)
mardi 3 novembre 2015

Gilbert Collard sur l’état d’exaspération des CRS

Type de question : QE Ministère interrogé : Ministère de l’Intérieur Question n° : 45-00032 Gilbert Collard alerte M. le ministre de l’intérieur sur  de qui s’empare des fonctionnaires de police affectés aux Compagnies Républicaines de Sécurité. En effet, les CRS sont appelés à intervenir de plus en plus souvent ; dans des conditions parfois difficiles , et après des déplacements de plus en plus longs et fréquents. Or, l’ IJAT (Indemnité Journalière d’Absence Temporaire) n’aura été augmentée que de 9 euros en trois ans ;... [Lire la suite]
mardi 3 novembre 2015

35 000 emplois perdus en quinze ans en Bourgogne Franche-Comté

Entre 2007 et 2014, l’emploi a diminué de 4,6 % en Bourgogne Franche-Comté alors qu’il a progressé de 0,2 % en moyenne métropolitaine. Une baisse due au poids important de l'industrie dans l'économie régionale. Un secteur qui a été durement impacté par la crise. Une nouvelle enquête de l'Insee portant sur la nouvelle grande région révèle qu'avec 17 % d’emplois dans l’industrie, la Bourgogne Franche-Comté est la plus industrielle des treize nouvelles régions. Ce qui explique en partie cette baisse importante de l'emploi... [Lire la suite]
mardi 3 novembre 2015

Allocations handicap : la nouvelle cible de Bercy

Jusqu'où va aller l'État pour trouver de l'argent ? Après les retraités modestes dont la situation a été réglée hier en urgence, les handicapés sont à leur tour ciblés. Le projet de réforme est surprenant. Il touche l'Allocation adulte handicapé (AAH), de 807 euros par mois, versé à un million de bénéficiaires. La prestation coûte chaque année 8,5 milliards d'euros à l'État et celui-ci a décidé de la réduire dans son projet de loi de finances 2016. Concrètement, les adultes handicapés qui détiennent un Livret A... [Lire la suite]
mardi 3 novembre 2015

Angela Merkel, chancelière de l’Europe

L'auteur ou les auteurs de cet article ne sont en rien membres du Front National, du Rassemblement Bleu Marine ou d'un autre mouvement de cette famille de pensée politique -à ma    connaissance- et ils ne partagent pas forcément les idées défendues ici. Causeur Par Luc Rosenzweig le 02/11/2015 L’été 2015 restera peut-être dans l’Histoire comme celui de la révélation à tous d’une réalité que seule une minorité d’esprits lucides avaient jusque-là perçue : l’Union européenne se résume désormais à... [Lire la suite]
mardi 3 novembre 2015

Les pigeons du pouvoir

Ils ne brûlent pas de voitures, ils ne lacèrent pas la chemise des dirigeants, ils ne font pas grève, ne bloquent pas les autoroutes, alors on peut plumer sans crainte ces pigeons que sont les retraités. Sauf quand s’approche une échéance électorale. Alors là, toutes affaires cessantes, le gouvernement réagit dans la panique. Il va, dit-il, rembourser les impôts locaux exorbitants qu’ont dû payer certains retraités, un montant égal et parfois supérieur à leur modeste retraite. Plus de 900 000 retraités ont vu bondir leur taxe... [Lire la suite]