Montbard (21) vue générale

Communiqué de Edouard Cavin, Secrétaire départemental du FN21 du 05/11/2015

Suite à la décision inacceptable de l’Agence Régionale de Santé qui remet en cause l’égalité de nos territoires et l’accès de nos concitoyens aux services de santé, le service des urgences de Montbard est désormais fermé la nuit. Il faudra désormais parcourir 30 kilomètres pour rejoindre Châtillon-sur-Seine.

L’arrêt tout aussi brutal de la structure d’urgence et de réanimation (SMUR), sans consultation des élus, témoigne de la même logique à court terme : au prétexte de réaliser des économies, on fragilise une part notable de nos citoyens.

Malgré la richesse de son terroir, le Montbardois est pourtant déjà un territoire particulièrement touché par le désengagement de l’État et les politiques régionales des Républicains et des Socialistes.

Avec un chômage de plus de 15%, la pauvreté concerne déjà près d’1 habitant sur 6 de la commune de Montbard. Et comment ne pas voir, derrière les chiffres, la situation concrète de nos concitoyens, en particulier des Français les plus âgés ? Elle n’est pourtant pas une fatalité. Elle est la conséquence d’une gestion qui passe par pertes et profits certains de nos territoires.

Tandis que la population locale diminue depuis plusieurs années non seulement sous l’effet de son vieillissement, mais de la perte d’attractivité du territoire, comment ne pas voir le signal négatif que constituent de telles mesures ?

Le Front National de Côte d’Or refuse et veut briser le jeu de l’actuelle majorité qui met en concurrence les pôles urbains et les intercommunalités, brisant le principe d’égalité auquel nous sommes attachés. Une autre gestion est pourtant possible : plus rationnelle, sans clientélisme, favorisant la baisse des impôts locaux et l’égalité de nos territoires, le maintien de nos services publics.

L’argent qui manque à la valorisation de nos terroirs existe pourtant : la participation de la France au budget de l’Union Européenne est fixée à 21,5 milliards d’euros pour 2016. Une incompréhensible augmentation de 3,6% alors que les dotations de l’État à nos territoires accusent une nette diminution.

Nous le soulignons : il est possible de maintenir un service d’urgences quand le Conseil régional débloque 1000 euros pour chaque migrant s’installant en Côte d’Or.

Le Front National est donc bien favorable à une meilleure gestion de notre région et de nos territoires, mais au profit des Français les plus fragiles comme de nos jeunes générations. Pas au détriment des Français.

Sophie Montel 2015