Bay fd noir

Editorial de Nicolas Bay , Secrétaire Général du Front National du 06/11/2015

Alors que l’afflux de clandestins en provenance du Maghreb et du Proche-Orient ne cesse d’augmenter, la Commission européenne dans son rapport d’automne de prévisions économiques chiffre à trois millions le nombre d’immigrés illégaux qui devraient entrer dans l’Union européenne entre 2015 à 2017.

Pierre Moscovici, le commissaire européen aux Affaires économiques, s’est même laissé aller à des déclarations fantasmagoriques lors d’une conférence de presse en indiquant que ces vagues de populations étrangères en Europe devraient avoir «un impact sur la croissance économique qui serait faible mais positif pour l’Union Européenne dans son ensemble».

Mais comment ce technocrate peut-il penser que les peuples européens croiront de telles inepties ? 18 millions de personnes dépendent aujourd’hui des aides alimentaires de l’UE; 43 millions n’ont pas assez de revenus pour survivre; 120 millions d’Européens se rapprochent progressivement de la catégorie « pauvre » (cette dernière est définie, selon les critères de l’ONU comme toute personne vivant avec moins de 1,25 dollar par jour).

A ce rythme, minées par la crise économique, l’immigration massive et le communautarisme, les nations européennes se dirigent irrémédiablement vers la ruine. Entre 2007 et 2014, rappelons que le nombre d’Européens au chômage depuis plus d’un an a doublé pour s’établir à 12,1 millions, dont 9,5 millions en eurozone !

Dans de telles conditions, il est totalement irresponsable de poursuivre une politique d’immigration de masse dont les conséquences sont terribles pour les peuples, qui n’ont ni les moyens de prendre en charge le coût que cela représente, ni la volonté de voir leur identité et leur mode de vie mis en péril par ces arrivées massives d’immigrés clandestins. S’y résigner, c’est aussi prendre le risque d’accueillir des djihadistes dont les services de renseignement savent très bien qu’ils n’ont aucun mal à se faire passer pour des « réfugiés ».

Le Front National en appelle donc à l’instinct de survie des Français, pour qu’en décembre à l’issue des élections régionales la déferlante patriote fasse trembler le système UMPS responsable du chaos actuel.

Front National