Philippot RTL

Communiqué de presse de Florian Philippot, vice-président du Front National du 06/11/2015

Comme un peu partout en France, les migrants commencent à affluer dans diverses communes de nos régions. C’est en particulier le cas pour la métropole de Strasbourg, confrontée à l’arrivée annoncée – pour le moment – de 300 à 500 migrants. Plusieurs dizaines sont déjà installés à Schiltigheim. Les déclarations hier de la Commission européenne, qui chiffre à 3 millions le nombre de nouveaux migrants qui viendront en Europe d’ici 2017, laissent penser que cet afflux n’est qu’un début.

Un signal politique très fort doit être envoyé à l’occasion des élections régionales dans un mois pour que les électeurs puissent indiquer qu’ils n’acceptent pas cette submersion migratoire. A Schiltigheim comme dans tant d’autres communes, l’équipe municipale a été informée de l’arrivée de migrants à peine 48 heures avant.

Notre élection à la tête du Conseil Régional d’Alsace, Champagne-Ardenne, Lorraine sera le seul signal entendu. Aux responsabilités, nous supprimerons les subventions de la région destinées aux migrants et aux associations communautaristes. Nous organiserons une consultation populaire pour demander directement à nos compatriotes des trois régions leur avis sur l’arrivée des migrants.

L’Etat doit quant à lui prendre ses responsabilités pour cesser les incitations à l’immigration clandestine vers la France, en participant notamment avec les puissances régionales à la stabilisation des pays de la corne de l’Afrique et du Moyen-Orient.

Régionales 2015