mardi 10 novembre 2015

En Île-de-France, Saint-Just talonne Bartolone !

Dans une région, on doit le rappeler sans cesse, difficile sociologiquement et où l’UMPS se partage le pouvoir depuis des années, le Front National ne cesse de progresser, comme partout ailleurs : estimé successivement à 15% – BVA, début septembre -, 18% – Ifop, 27 septembre – puis 20% – Odoxa, 4 octobre , la liste Wallerand de Saint-Just est à présent créditée de 21% d’intentions de vote au premier tour des régionales, le 6 décembre (sondage OpinionWay pour l’hebdomadaire Valeurs Actuelles réalisé du 3 au 6 novembre et publié... [Lire la suite]
mardi 10 novembre 2015

Expérimentation de Najat Vallaud-Belkacem : le multiculturalisme contre la méritocratie ?

Communiqué de presse de Nicolas Bay, Secrétaire général du Front National, Député français au Parlement européen du 10/11/2015 Sous couvert de lutte pour davantage de « mixité sociale », Najat Vallaud-Belkacem lance une expérimentation dans 17 départements. Parmi les mesures expérimentées figure la création d’un secteur « multicollège » : les parents établiront leur vœu d’affectation, lequel ne sera validé qu’en fonction de critères restant très flous et trahissant une option idéologique très claire. Ces... [Lire la suite]
mardi 10 novembre 2015

Communiqué de presse d'Edouard Ferrand, député français du Parlement européen du 10/11/2015

Communiqué de presse d'Edouard Ferrand, député français du Parlement européen du 10/11/2015 Edouard Ferrand, vice-président du groupe Europe des Nations et des Libertés et chef de la Délégation des députés français du FN/RBM au Parlement européen, demande solennellement à Aymeric Chauprade, s’il est bien l’homme de convictions et d’honneur qu’il prétend être dans ses multiples déclarations, de renoncer à son mandat de député français au Parlement européen, qui lui a été conféré par l’exclusive volonté des électeurs du Front... [Lire la suite]
mardi 10 novembre 2015

Pour rester dans l'UE, Cameron pose ses conditions... "problématiques", selon Bruxelles

Un référendum est prévu en Grande-Bretagne d'ici 2017. Le Premier ministre a envoyé mardi un courrier aux institution européennes, qui reprend les conditions qu'il pose pour que son pays reste dans l'Union européenne. Nos demandes pour rester dans l'Union européenne ne sont "pas excentriques ou absurdes", a déclaré mardi David Cameron, elles sont "justes et raisonnables". Elles portent sur quatre domaines déjà connus, mais que le chef du gouvernement britannique a détaillé pour la première fois - sur sa page... [Lire la suite]
mardi 10 novembre 2015

Un prémice...

La situation à Calais semble devenir totalement ingérable d'un point de vue sécuritaire. Les fameux réfugiés qui vivent dans "jungle" de Calais, enfin, ceux qui n'ont pas accepté l'offre "généreuse" de l'Etat de rester en France et qui sont envoyés partout en France même dans les peits villages de Franche-Comté, ont affrontés violemment les forces de l'ordre cette nuit et cela depuis plusieurs jours à présent provoquant une trentaine de policiers blessés et un cri de souffrance de la part des habitants de la ville de Calais dont le... [Lire la suite]
mardi 10 novembre 2015

Régionales en Bourgogne Franche-Comté : rien n'est vraiment joué

À moins d'un mois du 1er tour des élections régionales, le scrutin s'annonce serré en Bourgogne Franche-Comté avec en ligne d'horizon une triangulaire entre Sauvadet (UDI-LR-DVD) Dufay (PS) et Montel (FN). Mais le scrutin reste incertain. On sait que 10 listes seront présentes au premier tour. "11 ans, ça suffit !" C'est avec cette petite ritournelle que François Sauvadet (député et président du Conseil départemental de Côte-d'Or) compte surfer pour tenter de mettre fin à 11 ans de gouvernance socialiste aussi bien... [Lire la suite]
mardi 10 novembre 2015

Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées : Dominique Reynié ne dépose pas la liste voulue par Nicolas Sarkozy

Le dépôt des listes pour les régionales est clos depuis midi, ce lundi 9 novembre. En Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, la liste des Républicains est une véritable claque pour Nicolas Sarkozy. En effet, Dominique Reynié, tête de liste, n'a pas déposé la liste voulue par le chef du parti, Nicolas Sarkozy, mais une liste réaménagée à sa guise. Il a gardé ceux qu'il voulait garder, s'opposant donc clairement à Nicolas Sarkozy qui avait été très clair, samedi au conseil national des Républicains. "Je veux voir... [Lire la suite]