bay PE

Communiqué de presse de Nicolas Bay, Secrétaire général du Front National, Député français au Parlement européen du 12/11/2015

D’après le comité interministériel pour la prévention de la délinquance (CIPD), la France a enregistré 7 000 signalements d’islamistes radicaux sur son territoire. D’autres sources évoquent même 11 000 djihadistes potentiels… Ces nombres témoignent de l’extrême gravité de la situation : l’islamisme a prospéré ces dernières années sur l’immigration massive, le développement du communautarisme, et le laxisme inouï perpétués aussi bien sous la présidence de Nicolas Sarkozy que sous celle de François Hollande.

Alors que la France a échappé de peu à plusieurs attentats islamistes d’envergure récemment, le gouvernement s’est contenté de postures. Or on ne combattra pas les djihadistes présents sur notre sol par des slogans, des commémorations intempestives, ou des numéros verts… Aujourd’hui, le terrorisme islamiste n’est pas un épiphénomène, c’est un mal profond qui s’est répandu sur l’ensemble du territoire national, mettant en péril la sécurité des Français. Plus grave encore, le gouvernement persiste dans la politique du pire et laisse entrer chaque jour des milliers de clandestins alors que la potentialité que des terroristes islamistes se fondent parmi eux est extrêmement forte. Rappelons qu’en septembre un djihadiste de l’État Islamique était activement recherché parmi les « migrants » de Calais.

Pour lutter contre l’islamisme radical sur notre sol, il convient en premier lieu de prendre des mesures d’une fermeté absolue. Le Front National réclame l’arrêt de l’immigration massive et incontrôlée, à commencer bien sûr par l’immigration clandestine , l’expulsion du territoire des étrangers fichés comme sympathisants islamistes, la déchéance ou le retrait de la nationalité française pour les binationaux fichés par nos services, l’interdiction des organisations islamistes prosélytes (dont l’UOIF), et enfin une lutte accrue contre le trafic d’armes qui prospère dans des quartiers ou criminalité et radicalité islamique se côtoient dangereusement.

Front National