Valls fd rouge

Le chef du gouvernement continue sa longue campagne non pas au seul service de la population française, non pas en direction de nos compatriotes qui font chaque jour viennent dans les agences de Pôle Emploi, mais contre le Front National.

Depuis quelques jours, il aura été rejoint par la quasi-totalité du "microcosme politique" pour paraphaser un prédécesseur à l'actuel locataire de Matignon, qu'ils se disent de droite ou de gauche, par la presse, nationale et régionale (elle tient à ses subventions), par le Medef, etc...

Mais le gros hic, c'est que le peuple ne semble pas prêt à le suivre en totalité.

Cette constatation, à quatre jours des élections régionales n'aura donc pas empêché Manuel Valls qui était invité au JT de France 3 ce soir d'affirmer  pour la énième fois  qu'il faut "tout faire pour empêcher le Front National" de gagner une région, le Premier ministre qui n'est pas à une formule près ajoute, tout content de sa sortie :

"Non, le Front National ne peut pas être une solution, c'est une supercherie pour nos concitoyens"...

On est en droit de lui rétorquer :

"Non, le Parti socialiste n'a jamais été une solution, ce fut une supercherie pour nos concitoyens".

Stéphane Grappin

Responsable de la communication numérique du FN39