Asterix Grossebaf peur

Dans une demi-heure, la campagne électorale du premier tour des élections régionales sera terminée, mais l'offensive anti-FN continue.

Il y a peu, sur le plateau de BFM-TV se trouve invité le directeur du journal Le Monde Jerôme Fenoglio auteur d'un "sympathique" éditorial sobrement intitulé "Le Front national, cette imposture". Dans ce texte, le journaliste, reprend à son compte les éternelles diatribes qui ont fait les "grandes heures" de la "lutte contre l'extrême-droite'" qui avait largement culminées dans la semaine de l'entre-deux tours de la présidentielle de 2002.

Ce monsieur, du haut de sa tribune écrit "Il faut redire que ce parti constitue une grave menace pour le pays. Son idéologie, ses propositions sont contraires aux valeurs républicaines, à l’intérêt national et à l’image de la France dans le monde"

Ben voyons...

Le directeur du quotidien Le Monde fait donc un survol très succint du programme du FN et de sa présidente que manifestement il n'a pas lu , ainsi , il en est des fameuses "valeurs républicaines " dans lesquels chacun fait son marché, les amis RPS du journal de Pierre Bergé , les premiers.

Ensuite  monsieur Fenoglio s'attaque au programme économique du Front National et il rejoint là le président du MEDEF , Pierre Gattaz, "son projet reste bâti sur trois illusions aussi simplistes que dangereuses" nous décrit cet expert en démocratie et en économie.

Bref, si t'es pas d'accord avec l'idéologie libéral dominante tu es "out"... Il n'existe donc pas d'alternative à la mondialisation...

Pour finir, le journaliste nous explique que le FN joue sur les peurs.

Oui, certainement, les peurs des membres de l'RPS qui s'attendent à perdre leur position électives dans maintes régions au profit des frontistes élus par le peuple qui , lui, ne semble pas avoir ce sentiment.

Stéphane Grappin

Responsable de la communication numérique du FN39