Lagarde JC UDI

Bataille de chiffon, en perspective au sein du Rassemblement des Organisations Mondialistes ?

"Le Premier Secrétaire du Parti Socialiste se rend aujourd’hui dans la région Bourgogne Franche-Comté où le score de l’extrême-droite fait planer une lourde menace de la victoire du FN arrivé en tête avec 31.48 % des voix.

J’espère qu’il en profitera pour clarifier la position du PS dans cette région. Il est en effet incompréhensible que la liste de Madame Dufay se maintienne alors qu’elle est arrivée en 3ème position avec près de 9 points de retard sur l’extrême droite.Pourquoi n’y-a-t-il pas de retrait du PS dans cette région alors que le danger de victoire du FN est le même qu’en Alsace-Lorraine-Champagne-Ardennes ?

Y aurait-il des victoires FN acceptables par inadvertance ? L’extrême droite serait-elle moins dangereuse en BFC qu’en PACA dans NPCP ou en ALCA ? C’est la question à laquelle devrait répondre Monsieur Cambadélis"

Un écrit où le sentiment de peur transparait de Jean-Christophe Lagarde, le président de l'UDI le parti de François Sauvadet, au sujet de la venue ce jour à Besançon de Jean-Christophe Cambadélis qui vient porter son soutien à Marie-Guite Dufay qui a obtenu le soutien de Nathalie Vermorel (Front de gauche) et de Cécile Prudhomme (EELV).

Bravo à Jean-Christophe Lagarde qui a placé le vocable qui nous désigne gentiment trois fois en trois petits paragraphes

Stéphane Grappin

Responsable de la communication du FN39