Isoloir

Figurez-vous qu'à l'instar du Medef  autant au niveau national que régional, les fédérations de l’insertion par l’activité économique apportent leur soutiens aux deux candidat de l'RPS en lice ce dimanche 13 décembre pour le second tour des élections régionales.

Dans un communiqué ce collectif d'associations fédérant l'insertion sociale explique sans détour que les citoyens bourguignons et Comtois -et en particulier jurassiens- sont décidément des "malotrus", des "malpropres" pour user de termes polis pour avoir voté majoritairement pour notre mouvement.

"A un moment où la cohésion, la confiance de toutes les composantes de la population sont nécessaires, les résultats du 1er tour des élections régionales constituent pour nous une alerte. Nous voulons faire savoir à nos 7500 salariés, à leurs familles, à nos adhérents et nos bénévoles et plus largement, à l’ensemble des citoyens de Bourgogne Franche Comté que les projets portés par le Front National vont à l’encontre de nos valeurs et de nos engagements."

Mais pour qui se prennent-ils donc pour donner des leçons de morale aux Français et probablement à certains de nos compatriotes qui sont de près ou de loin liés avec ces organisations ?

Les citoyens Français en âge de voter ne sont pas des enfants et ils n'ont pas besoin que des associations qui  pourtant se disent "éloignées" de toutes influences politiques, leurs tiennent la main une fois dans l'isoloir.

Stéphane Montrelay, tête de liste pour le FN dans le Jura à souligné que les élus du Front National de la région n’ont jamais voté contre les subventions à ces associations : "Nous demandons simplement des comptes afin de savoir comment cet argent est utilisé".

Un lapin de levé ?

Stéphane Grappin

Responsable de la communication numérique du FN39