Bay fd noir

Communiqué de presse de Nicolas Bay, Secrétaire général du Front National, Député français au Parlement européen du 18/01/2016

Un récent rapport de la banque d’Angleterre confirme le diagnostic établi par le Front National depuis de nombreuses années. Ce rapport, basé sur des statistiques enregistrées ces 23 dernières années jusqu’en 2014, pointe la corrélation directe entre l’immigration et la baisse des salaires des travailleurs nationaux, en particulier peu ou pas qualifiés, que celle-ci entraîne.

Ce phénomène de pression à la baisse repose sur un mécanisme simple : alors que la majeure partie des étrangers qui arrivent en Angleterre comme en France n’ont que peu ou pas de formation, ceux qui parmi eux envisagent de travailler visent en premier lieu les emplois les moins qualifiés. Concurrencés par cette main d’œuvre étrangère, les travailleurs nationaux doivent donc revoir leurs ambitions salariales à la baisse.

Les conséquences économiques néfastes provoquées par l’arrivée de plusieurs centaines de milliers d’immigrés chaque année vont évidemment bien plus loin encore. L’ensemble de la collectivité nationale supporte financièrement le coût de leur arrivée (prestation sociales, infrastructures, etc.) à travers les taxes et impôts, sans parler du bouleversement culturel global et des conséquences en matière de sécurité.

Pour défendre les Français d’abord, et donc les salariés français d’abord, il est donc indispensable d’arrêter l’immigration, légale comme illégale. C’est ce qu’attend une majorité de nos compatriotes.

Front National