Flamme BBR

Communiqué de presse du Front National du 18/01/2016

L’énième plan pour l’emploi présenté ce matin par François Hollande n’est rien d’autre qu’un plan de candidature pour la Présidentielle de 2017.

Ce plan n’est sur le fond qu’une compilation de mesures déjà annoncées des dizaines de fois depuis des mois, faisant appel aux mêmes vieilles recettes totalement inefficaces des gouvernements UMP et PS.

François Hollande fait de l’affichage à visée élexsctorale, mais aucune mesure de fond n’est proposée pour relancer une industrie innovante et l’emploi.

Formations, aides à l’embauche, apprentissage, si rien n’est fondamentalement contestable dans ces mesures, aucune n’est cependant de nature à recréer de l’activité et donc de l’emploi.

Aucune réforme structurelle dans les annonces du Président de la République, mais toujours les mêmes rustines, multipliées à l’infini, pour parvenir à une baisse purement statistique, en trompe l’œil, du chômage. Chacun l’aura bien compris : les 500 000 formations annoncées, par exemple, ne serviront qu’à faire basculer de la catégorie A à D des chômeurs de longue durée, qui pour la plupart ne retrouveront pas d’emploi stable au terme de leur formation.

Le Front National rappelle qu’il n’y aura pas de baisse réelle du chômage sans retour de l’activité et sans ré industrialisation de la France, indispensable au développement de l’innovation, des services et des petites entreprises. C’est dans cette perspective que le retour à une monnaie nationale et le protectionnisme face à la concurrence internationale déloyale sont indispensables.

De même, il y a urgence à rééquilibrer la fiscalité des entreprises en faveur des TPE/PME, premières créatrices d’emplois dans notre pays, et pour lesquelles rien n’a été annoncé.

Front National