Administration penitentiaire femme

Communiqué du Comité d’Action Programmatique Pénitentiaire du 19/01/2016

Après les insultes, les menaces, les agressions quotidiennes, ainsi que les nombreuses prises d’otages en 2015 dans les centres de détention français ; voici qu’une nouvelle étape est franchie avec cette lâche tentative d’assassinat sur deux personnels féminins du Centre Pénitentiaire de Meaux-Chauconin.

Le lien entre cet acte, le lieu et le métier exercé par ces deux Premières Surveillantes ne peut faire de doute.

Les personnels de l’Administration Pénitentiaire ne sont plus en sécurité nulle part. Malgré l’état d’urgence la sécurité n’est déjà plus assurée dans les centres de détention, mettant en danger les personnels pénitentiaires au quotidien.

Ces derniers assurent donc leurs missions dans des conditions toujours plus difficiles, dans la mesure où les voyous prennent de plus en plus d’assurance devant le laxisme judiciaire qui est pratiqué depuis des années.

Le CAP Pénitentiaire au nom du Front National apporte tout son soutien aux victimes et leur souhaite un prompt rétablissement, bien que la gravité des blessures sur l’une d’elle engage son pronostic vital.

Front National