Timbre langue française

Communiqué de presse du FN Sciences Po du 19/01/2016

Aujourd’hui, lors d’une conférence organisée à Sciences Po Paris sur le thème de l’Europe et des Nations Unies, Emmanuel Macron, ministre français de l’Économie, a trouvé bon de dérouler un discours intégralement prononcé en anglais.

Au delà de la situation ubuesque qui consiste à s’exprimer en anglais dans une école parisienne, devant un public composé majoritairement d’étudiants francophones, cette décision confirme le peu de considération qu’entretient ce gouvernement pour notre langue nationale.

En consacrant ainsi le « globish » comme langue d’échange et de discussion sur le territoire français, Emmanuel Macron renouvelle par là ses vœux au modèle mondialiste et se moque de la francophonie et de ses 274 millions de locuteurs.

En outre, les étrangers venus étudier en France attendent eux de pouvoir apprendre le français, et non d’y retrouver l’anglais.

En matière de soumission aux normes anglo-saxonnes, Sciences Po Paris n’est pas en reste puisque son École des relations internationales propose désormais aux étudiants français et internationaux des programmes et des conférences dispensés exclusivement en anglais. C’est d’une part faire montre d’une totale méconnaissance des relations internationales, le français étant l’une des deux langues de travail de l’ONU et demeurant une langue diplomatique de premier plan, mais c’est aussi un signe de mépris envoyé aux Français qui financent pourtant majoritairement par l’impôt notre école.

Le FN Sciences Po dénonce donc la désertion intellectuelle de nos élites à l’égard du français et rappelle que seule une politique ambitieuse de promotion de la langue française est à même de porter la singularité de la voix de la France et de faire vivre la diversité culturelle dans le monde.

Front National