Manif migrants Calais 230116

La ville de Calais (Pas-de-Calais) s'enfonce jour après jour dans le non-droit.

Cet après-midi, une manifestation regroupant 2000 soutiens aux "migrants" s'est ,après être partie de la fameuse "jungle" pour le centre-ville, répartis en ville. Quelques 500 personnes ont pénétrées de force dans l'enceinte  du port en arrachant les grilles, enclenchant une suspension des activités portuaires. Elles étaient  "encadrées" par des manifestants "antifas" de l'association d'extrême-gauche No border.

Plusieurs dizaines de migrants sont montés sur un ferry (le "Spirit of Britain" de P&O.) avant d'être délogés par la police ce soir.

Mieux encore, les manifestants, pas violents pour un sou, les No Borders ou du moins leurs militants ayant la nationalité française, ont tagué d'un "nik la France" la statue du général de Gaulle sur la Place d'Armes.

Petit rappel.

Les personnes présentes par milliers à Calais et dans sa région et qui vivent en camp sont, selon les lois en vigueur en France, des clandestins. Les personnes qui leur viennent en aide, en les "encadrants", pour "résister aux agressions policières dont peuvent être victimes ceux qui tentent de rejoindre l'Angleterre" selon France TV Infos,sont coupables de délits.

Les associations d'aide au migrants qui elles ne se cachent pas derrière des capuches assurent que les 200 à 300 militants "rouges vifs" qui "encadrent" les clandestins ne sont que des jeunes gens "le coeur sur la main" qui ne veulent que la paix, la tolérance...bref, vous l'aurez compris : que du bonheur !

Christian Salomé, le président de l'association L'Auberge des migrants expliquait il y a trois ans "Si j’étais plus jeune, je serais sans doute un No Border", tandis que l'association d'aide aux migrants Salam saluait l'action des militants du groupe No Border dans les squats.

Mais, comme pour d'autres sujets, il ne faut pas faire d'amalgame.

En tout cas, les calaisiens, et on les comprends, en ont plus que ras-la-casquette.

Pour mettre un terme à cette situation incroyable dans laquelle se trouve notre pays il est plus que nécessaire que les Français se mobilisent autour de la future candidature à la présidentielle de 2017 de la présidente du Front National.

Pour rappel, aux dernières élections régionales et au second tour Xavier Bertrand (LR) est arrivé devant Marine Le Pen avec respectivement 14 501 et 11 801 voix.

Stéphane Grappin

Responsable de la communication numérique du FN39