mardi 26 janvier 2016

Mariage gay : Sarkozy, l'homme sans convictions

Pour redevenir président de la République, Nicolas Sarkozy est prêt à tout, même à être sincère ou à feindre de l’être. Mais quand l’est-il ? Quand dit-il la vérité, sa vérité, s’il en a une ? Lorsque dans son livre il évoque « le mariage pour tous », il n’est plus question de son abrogation. Ce n’est pas son premier revirement, sera-ce le dernier ? Pourquoi Sarkozy a-t-il renoncé à abolir cette funeste loi ? Si on l’en croit c’est, tenez-vous bien, qu’il a réfléchi, ce qui l’a conduit à changer d’avis : « A la réflexion, je crains... [Lire la suite]
mardi 26 janvier 2016

"Banlieues patriotes", un 7e collectif au FN pour prendre pied dans les cités

Le Front National lance mardi un collectif baptisé "Banlieues patriotes" pour tenter de conquérir l'électorat des quartiers déshérités. C'est le 7e satellite du parti de Marine Le Pen, après les enseignants, l'écologie ou encore la jeunesse. Un collectif "plus large que le FN" pour "fédérer des patriotes" vivant dans les banlieues difficiles. C'est ainsi que Jordan Bardella, proche de Florian Philippot et responsable du FN en Seine-Saint-Denis, présente dans une vidéo le nouveau satellite du FN qui sera officiellement lancé... [Lire la suite]
mardi 26 janvier 2016

Touche Pas À Mon Poste, la censure en dansant la "sardine"

Par Gabriel Robin, Secrétaire général du CLIC le 25/01/2016 Cyril Hanouna est le présentateur de l’émission « Touche pas à mon poste » diffusée sur D8, petite sœur de Canal+ sur le réseau TNT. L’émission, que je ne regarde pas, ne brille pas par ses débats sophistiqués ou ses brillants chroniqueurs (la gonflée et gonflante Nabilla Benattia faisait notamment partie de l’équipe). Nonobstant son aspect fête à neuneu dans la grande tradition de la télévision italienne sous le patronage de Silvio Berlusconi, « Touche pas... [Lire la suite]
mardi 26 janvier 2016

"Il y a peu encore, on s'étonnait des favelas au Brésil, mais nous y voilà en France"...

Le quotidien  Le Figaro publie ce jour un reportage sur la "jungle" qui défigure la ville de Calais et en fait une cité assiégée. Petits condensé. Actuellement sur place "17 unités de forces mobiles - compagnies de CRS et escadrons de gendarmes mobiles - se sont ajoutées aux unités territoriales de la BAC et de la police aux frontières (PAF)." Sur l'emprise des activistes d'extrême-gauche des association No Borders : "les migrants sont tisonnés, manipulés et pilotés en sous-main par les No Borders», dénonce... [Lire la suite]