Bay SG FN

Communiqué de presse de Nicolas Bay, Secrétaire général du Front National, Député français au Parlement européen du 11/02/2016

La Commission européenne vient de sommer les États membres de l’UE d’accélérer l’accueil des migrants et de mettre en œuvre le mécanisme de « relocalisation ». Alors que la capacité d’accueil des pays européens est saturée, leurs systèmes sociaux au bord de l’implosion, et leurs équilibres intérieurs menacés, cette attitude jusqu’au-boutiste relève de l’irresponsabilité la plus totale. La poursuite acharnée de cette politique d’immigration massive fait évidemment peser de lourdes menaces sur les nations européennes et en particulier sur notre pays, déjà durement fracturé par le communautarisme et confronté à la poussée islamiste.

Si le pouvoir socialiste était résolu à protéger les Français d’une submersion migratoire bien réelle (65 775 arrivées par mer en janvier 2016 pour 5 550 en janvier 2015, soit près de 12 fois plus), il ferait preuve du même volontarisme que le gouvernement autrichien, qui aura au moins réussi à obtenir de la Commission européenne qu’elle suspende pendant un an 30% des « relocalisations » prévues face à l’afflux de migrants sur son territoire.

Alors que cette même Commission européenne prévoit l’arrivée de 3 millions de migrants supplémentaires d’ici 2017, la seule politique permettant d’éviter le chaos social, économique et culturel consiste à restaurer nos frontières nationales, à mettre fin à toute forme de laxisme face à l’immigration clandestine, à réduire drastiquement l’immigration légale, et à réaffirmer l’identité française.

C’est vers leur pays d’origine que doit être organisée la « relocalisation » de l’immense majorité des migrants !

Front National