Mylène Troszczynski FN

Communiqué de presse de Mylène Troszczynski, Député français au Parlement Européen du 29/02/2016

La Commission européenne profite de l’émotion dramatique suscitée par les attentats islamistes du 13 novembre dernier pour s’attaquer aux libertés publiques et, sous l’impulsion de B. Cazeneuve, ministre de l’Intérieur, a décidé de durcir les dispositions législatives relatives à l’acquisition et à la détention des armes à feu par la révision d’une directive européenne existante au prétexte de lutter contre le commerce illégal d’armes à feu.

Avec cette nouvelle directive, qui met dans le même panier terroristes, trafiquants d’armes, chasseurs, tireurs sportifs, collectionneurs…, la Commission se montre incapable de prévoir les conséquences économiques qui en découleront : perte de valeur pour les collectionneurs, commerce des armes légales, perte d’emplois dans tous les secteurs qui en vivent.

Il semblerait pourtant que les députés européens trop souvent favorables aux délires de la Commission aient pour une fois accueilli avec scepticisme la proposition législative probablement à cause de sa maladresse mais sûrement suite à la très vive réaction de la société civile, consciente de l’entourloupe et de cette nouvelle atteinte aux libertés publiques.

Les députés Front National et l’ensemble du groupe Europe des Nations et des libertés vous défendent jour après jour sur ce dossier comme sur tous les autres pour que la révision de cette directive soit finalement rejetée et que la Commission européenne change définitivement son fusil d’épaule.

Nous tiendrons informés l’ensemble de la société civile des évolutions du texte à l’étude.

Retrouvez l’intervention de Madame Troszczynski, député FN-ENL au Parlement européen le 24/02/2016 : https://www.youtube.com/watch?v=p3D37wy47D0

Front National