Briois 8

Communiqué de presse conjoint de Steeve Briois, Maire d’Hénin Beaumont, député européen et vice-président du Front National et de Philippe Eymery, président du groupe Front National au Conseil régional Nord Pas de Calais-Picardie du 02/03/2016

En l’absence de repreneur potentiel, l’entreprise Desseilles Laces, fabricant historique de la dentelle de Calais, est directement menacée de liquidation judiciaire. La disparition de ce fleuron du textile entraînerait la suppression de 74 emplois directs et hypothéquerait l’avenir de 600 emplois indirects pour la seule région Nord Pas-de-Calais. Surtout, c’est tout un pan de l’économie régionale du textile qui serait lourdement sinistré et des savoir-faire qui risquent de définitivement disparaître.

Les déboires financiers de Desseilles Laces résultent d’un contexte socio-économique très dégradé qui conjugue une concurrence féroce de la part du textile chinois avec la lourdeur d’un code du travail aggravant les difficultés financières d’une entreprise en redressement. En effet, la contestation aberrante du plan de licenciements par le tribunal administratif de Lille, pourtant approuvé deux fois par l’inspection du travail, a contraint l’entreprise à réintégrer cinq salariés protégés et à leur verser des indemnités pour un montant surréaliste de 350 000 euros. Ce dernier coup de massue a scellé le sort de de la dentelle de Calais alors qu’une offre de reprise était sur la table et permettait d’espérer une sortie de crise.

Le Front National demande à l’État et à la Région Nord-Pas-de-Calais-Picardie d’éteindre l’incendie économique et social, et invite ceux qui demeurent attachés à la défense de notre patrimoine industriel, à se mobiliser pour défendre la cause de Desseilles Laces. Il rappelle enfin que seule la mise en place du patriotisme économique, de protections intelligentes contre la concurrence déloyale et d’un choc de simplification administrative, fiscale et sociale en faveur des TPE/PME, préservera la pérennité d’un tissu industriel, aujourd’hui en voie de disparition.

Front National