bay PE

Editorial de Nicolas Bay, SG du Front National, du 04/03/2016

Samedi dernier, toutes les fédérations du Front National étaient représentées lors de la réunion des secrétaires départementaux organisée par notre mouvement à Paris.

Lors de ce rendez-vous de travail, l’ensemble des cadres et responsables du Secrétariat général ont pu dresser un bilan du cycle électoral qui s’est achevé en décembre dernier et tracer les horizons à venir. Ont été évoqués les adhésions, la continuation de la professionnalisation du Front National, le perfectionnement de notre appareil et de notre ancrage territorial (renforcé désormais par nos 358 conseillers régionaux !) et, bien sûr, les prochaines échéances électorales. Notre trésorier Wallerand de Saint Just nous a fait l’amitié d’apporter sa contribution à nos travaux et notre présidente Marine Le Pen est venue les conclure.

Pour le trimestre qui vient, il a été demandé à nos cadres départementaux de s’atteler prioritairement à la préparation des élections législatives. Cela implique notamment que, très rapidement, chaque circonscription soit pourvue d’un responsable, qui en assumera l’animation politique et militante et coordonnera le travail des responsables de sections municipales et cantonales. En parallèle, des pré-investitures vont être mises en place pour permettre l’évaluation des potentiels futurs candidats. Ainsi, leur dynamisme et leurs mérites seront évalués et permettront d’effectuer les meilleurs choix définitifs d’investiture en fin d’année.

Ces futures élections législatives conditionnent à la fois la représentation parlementaire du Front National pendant cinq ans, ses finances, mais surtout, si le peuple français le décide, la possibilité qu’aura Marine Le Pen de diriger notre pays depuis l’Elysée en disposant à l’Assemblée nationale d’une majorité bleu marine solide !

Vous l’aurez compris, notre volonté est que le mouvement tout entier, sous l’impulsion des secrétaires départementaux, tende vers la préparation de cette alternative que notre peuple attend et espère, et donc la constitution d’une majorité patriote dans la prochaine Assemblée. Aujourd’hui, cette espérance repose sur nous tous : cadres, élus, militants et adhérents.

Au travail, pour la France !

Front National