Hollande et Merkel

Le président Hollande l'a encore réaffirmé ce vendredi  lors d'une conférence de presse avec la chancelière allemande Merkel au palais de l'Elysée"la France et l’Allemagne travaillent dans le même esprit et avec la même volonté ", et que la France « respectera son engagement » auprès de l’Union européenne d’accueillir 30 000 migrants.

Et ça n'aura pas traîné...

Lorsqu'il est question d'apporter de l'aide aux "migrants", immédiatement, les services se mettent en branle, l'argent que étrangement on arrive pas à trouver pour beaucoup de choses touchant au social et à l'économie est débloqué, les préfectures mises à contribution. Dans le même temps, on va baisser les prestations sociales pour certains, augmenter certaines charges et laisser la situation sociale du pays se dégrader, mais, François Hollande et ses équipes auront bien travaillé au seul service de l'Europe de Bruxelles aux ordres -on le sait bien- de l'ambition allemande.

Ainsi, le ministre de l'Intérieur affirme à la presse : "La France est le pays qui a accueilli à ce jour le plus grand nombre de réfugiés relocalisés: 152 d’entre eux arrivent ce lundi 7 mars sur le sol français en provenance de Grèce et seront accueillis dans des centres d’accueil pour demandeurs d’asile dans plusieurs régions françaises".

La Franche-Comté semble être la destination principale puisque un nombre important de ces réfugiés  vont être pris en charge dans des centres à Gray en Haute-Saône et dans la région doloise pour ce qui est du Jura.

La politique suicidaire continue de plus belle...

Stéphane Grappin

Responsable de la communication numérique du FN39