Briois maire Hénin 1

Lettre ouverte de Steeve Briois, député européen et maire d'Hénin-Beaumont à Philippe Kemel, véritable président de l’agglomération d’Hénin-Carvin du 11/03/2016

Monsieur le Président,

Dès le début du mandat, il a clairement été affiché l’intention d’exclure Hénin-Beaumont de toutes les instances exécutives de l’agglomération. De ce fait, ce sont sont les habitants qui sont exclus, coupables à vos yeux d’avoir mal voté.

Ainsi, en tant que Maire d’Hénin-Beaumont, je ne suis pas vice-président de l’agglomération, je ne suis pas membre du bureau communautaire et mes adjoints ont été évincés délibérément de toutes les représentations extérieures.

Il figurait à l’ordre du jour du Conseil communautaire d'hier soir une délibération visant à choisir les représentants de l’agglomération au sein du Pôle Métropolitain. Là encore, le mode de désignation indique que nous en serons également exclus.

Monsieur le Président, nous savons que cette volonté de nous mettre à l’écart n’émane pas du maire de Oignies, dont la mise sous tutelle est manifeste et qui n’a pas les coudées franches pour gérer cet EPCI dans lequel vous décidez de tout et imposez tout.

Vous avez annoncé, à l’issue des élections départementales, que vous aviez été « trop républicains » avec le Front National. Quelques mois plus tard, votre factotum, imposé depuis collaborateur du groupe socialiste à l’agglomération, m’assimilait à un pédophile.

Il y a quelques semaines, vous profitiez du rassemblement des maires de l’agglomération à l’occasion des discussions sur le projet de territoire, en présence d’une presse que vous ne défendez que pour protéger vos prébendes, pour démontrer de manière encore plus arrogante et méprisante qu’à l’accoutumée votre volonté d’établir un véritable apartheid politique, démontré il y a quelques jours à peine par la désertion du SMT du territoire d’Hénin-Beaumont sur lequel son installation était prévue.

Dans notre groupe figurent un député européen et un maire, quatre conseillers départementaux, et trois conseillers régionaux. Cela devrait vous alerter : la situation vous échappe manifestement, et les raclées électorales successives sont à la fois le résultat et la raison de votre sectarisme.

Nous vous avons laissés hier soir à ces arrangements qui dégoûtent nos concitoyens et provoquent leur désintéressement progressif de la vie politique. La désaffection des habitants du bassin minier pour le socialisme d’antan, vous en êtes l’incarnation et l’une des chevilles ouvrières.

Les urnes continueront prochainement de faire leur œuvre, l’humiliation que vous voulez faire subir aux Héninois, mais aussi à nos électeurs, largement majoritaires sur l’agglomération lors des dernières élections régionales y compris dans votre propre ville, vous la goûterez au centuple en 2017, les législatives prouveront qu’il existe une justice immanente et que l’on ne peut exhiber sa haine du peuple sans s’exposer à un sévère retour de bâton.

Steeve Briois