Dussaussaye G

Communiqué de Gaëtan Dussaussay, Directeur national du FNJ du 14/03/2016

Le Front National de la Jeunesse a mené dans la matinée de ce lundi 14 mars une action symbolique devant le Ministère du Travail, à Paris. Déversant au devant des portes du ministère plus de 2000 kleenex, symbole de ces employés-jetables que promeut la loi El Khomri, nous avons demandé à être reçus par le ministre du Travail. Résultat : la concertation autour d’une réforme du projet de loi s’est faite sans le premier mouvement jeune de France.

Les « nouvelles » dispositions de cette loi de précarisation généralisée, communiquées par le Premier Ministre, Manuel Valls,  sont bel et bien insuffisantes : ni l’approximatif recul sur le plafonnement des indemnités pud’homales, ni la « garantie jeune » n’assureront une véritable sécurité aux salariés et aux petites et moyennes entreprises. En réalité, c’est le projet de loi dans son ensemble qui doit être mis à la corbeille.

A défaut d’être reçu par le Ministre du Travail et le Premier Ministre, le Front National de la Jeunesse réclame ici le retrait pur et simple du projet de loi. Le gouvernement doit s’efforcer à répondre aux seules demandes réelles des entreprises : un carnet de commandes rempli, et une trésorerie saine. Pour cela, il faut inévitablement rendre à l’Etat sa capacité à protéger l’emploi et l’entreprise en France, en retrouvant sa souveraineté économique, monétaire, budgétaire et législative.

Front National