Découpage des regions de France

Alors que notre pays se trouve confronté à des maux terribles et ceci sur tout les plans, nos dirigeants n'ont pas trouvé autre chose que de nous imposer de nouvelles régions et de ce fait, de nouveaux noms.

Ainsi, les anciennes régions Nord-Pas-de-Calais et Picardie vont désormais s'appeler Hauts-de-France. Et les habitants ? Les hauts-de-François ? Pas terrible...

Pour ce qui est des régions de l'Est de notre pays -mis à pars la Provence-Alpes-Côte d'Azur qui reste intacte- il y a le même débat sur la nomination de la fusion  entre les régions Champagne-Ardenne, Lorraine et Alsace : il y est proposé Nouvelle AustrasieAcalie et Rhin Champagne. Nombre d'habitants espéraient simplement le nom de Grand-Est (beaucoup plus parlant) mais cette proposition n'a pas été retenue.

Pour la fusion entre l'Auvergne et Rhône-Alpes plusieurs appelations loufoques sont sorties du chapeau, telles Aurhoal, La Volc'en Loire, Puyrhônealpes ou encore La Rognale ! Réponse au 1er juillet de cette année.

En ce qui concerne notre région (nous demeurons toutefois à jamais viscéralement Comtois !) qui regroupe celles de Franche-Comté et de Bourgogne, l'appelation Bourgogne-Franche-Comté semble bien se détacher du lot où se trouvaient entre autre les Burgondie, Burgomté et même Milieu-oriental-de-France...

Pour finir cette petite incartade nominative, nous laisserons le mot de la fin à Edouard Cavin, conseiller régional et secrétaire départemental du FN 21 "les Bourguignons et les Franc-Comtois ont d'autres attentes vis-à-vis de cette super région, qu'on leur parle d'économie, de chômage, de tous ces sujets qui les touchent directement. Le nom de la région, c'est davantage un symbole, mais les citoyens ont besoin qu'on leur parle de leur réalité quotidienne, et pas de ces sujets-là qui étouffent un petit peu le débat."

Stéphane Grappin

Responsable de la communication numérique du FN39