Dutheil de La Rochere

Communiqué de Bertrand Dutheil de La Rochère, Membre fondateur et trésorier du RBM du 16/03/2016

« La liberté du salarié de manifester ses convictions, y compris religieuses, ne peut connaître de restrictions que si elles sont justifiées par l’exercice d’autres libertés et droits fondamentaux ou par les nécessités du bon fonctionnement de l’entreprise et si elles sont proportionnées au but recherché ». Ainsi, est rédigé l’article 6 du projet de loi portant réforme du code du travail, dite loi El Khomri. Une fois de plus, un gouvernement bafoue l’article 1er de la constitution qui stipule que « La France est une République … laïque ». Mais cet article ne surgit pas par hasard. Il se veut un « accommodement raisonnable », comme on dit en Amérique du Nord. D’ailleurs, il n’a pas rencontré l’opposition ni de l’UMP ni du MEDEF. Pourtant, pris sous la pression de l’islamisme extrémiste, il ne peut que diviser les Français. Est-ce là le but recherché ?

Pour les entreprises, c’est une promesse de contestations infinies et de difficultés sans nombre. Faudra-t-il y ouvrir des salles de prières ? Faudra-t-il séparer les sexes dans les bureaux, dans les ateliers, sur les chantiers ? Pour les salariés, c’est un risque de conflits entre eux au sujet de l’organisation du travail. Comment se déroulera le mois de Ramadan ?

Comment réagir quand un homme refusera d’être sous les ordres d’une femme ? Pour ceux qui sont considérés comme musulmans, c’est la menace de pressions constantes. Les femmes seront-elles obligées de se voiler ? Tous ne seront-ils pas contraints de manger hallal, si même une nourriture qui ne le soit pas pourra être servie dans les cantines ? Ces dispositions peuvent s’appliquer légitimement dans les pays dont l’islam est la religion d’État, mais en France ? Les entreprises pour acheter la paix, sinon sociale, du moins religieuse, céderont peu à peu. Les tribunaux seront paralysés par ce texte de loi.

Avec Marine Le Pen, le Rassemblement Bleu Marine demande le retrait du projet de loi El Khomri en général, anti économique et anti social, et en particulier de cet article anti laïque, maintenu dans le projet révisé. Il ne faut pas introduire les dissensions religieuses au sein de l’entreprise pour satisfaire une petite minorité fanatique qui, en outre, réclamera toujours plus. Ceux qui ne croient pas au ciel et ceux qui y croient, quelle que soit leur manière d’y croire, doivent pouvoir travailler ensemble dans le respect mutuel et pour le bien commun. La situation de la France demande de rassembler tous les Français, et non de les diviser en communautés religieuses ou autres.

Rassemblement Bleu Marine