Zika

Communiqué de Presse de Mireille d’Ornano, cosigné par Sylvie Goddyn et Jean-François Jalkh, Députés français au Parlement européen du 01/04/2016

Dans une question posée le 27 janvier dernier, Mireille d’Ornano souhaitait savoir si la Commission comptait appliquer le principe de précaution en contrôlant les frontières intérieures et extérieures, afin d’éviter la propagation du virus.

La Commission a répondu que sa principale action consistait à soutenir, en débloquant 10 millions d’euros, la recherche d’un vaccin contre le virus et recommandant la lecture d’informations mises à disposition par le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC). Elle ne dit rien en revanche sur la circulation des personnes.

Cette réponse n’a rien d’étonnant quand on sait que les articles 67 et 77 du Traité sur le fonctionnement de l’Union européenne (TFUE) assurent l’absence de contrôles des personnes aux frontières intérieures.

Le carcan juridique européen, non content d’être inefficace, empêche ainsi les États d’agir, malgré l’urgence d’assurer une réponse rapide et efficace au fléau du Zika.

Front National